Les gendarmeries du monde
Les gendarmeries du monde

Rodin - Mapplethorpe

Mapplethorpe-RodinJusqu'au 21 septembre 2014 -
MUSEE RODIN //

Dialogue de nus féminin du vieux sculpteur, et de nus masculins du photographe à travers 50 sculptures de Rodin et plus de 100 photographies de Mapplethorpe. Une expo qui révèle la permanence des thèmes et sujets chers à ces deux grands créateurs.

"Je vois les choses comme des sculptures, comme des formes qui occupent un espace". Robert Mapplethorpe

Tout semble opposer ces deux personnalités même si Mapplethorpe n’a eu de cesse de sculpter les corps à travers son objectif et que la photographie a accompagné Rodin tout au long de sa carrière. Robert Mapplethorpe est à la recherche de la forme parfaite, Rodin tente de saisir le mouvement dans la matière. Rien n’est spontané, tout est construit chez Mapplethorpe alors que Rodin conserve les traces de l’élaboration de l’œuvre et cultive celles de l’accident. L’un fut attiré par les hommes, l’autre par les femmes et tous deux jusqu’à l’obsession. Cela n’a pas empêché Mapplethorpe de photographier des nus féminins et Rodin de modeler de nombreux corps masculins.

Pourtant la confrontation entre ces deux artistes se transforme instantanément en un dialogue inattendu. Sept thèmes serviront de fil rouge aux rapprochements qui sont à la fois formels, thématiques et esthétiques. Mouvement et Tension, Noir et Blanc/Ombre et Lumière, Erotisme et Damnation …

Cette vision "sculpture et photographie" est inédite car jamais un tel face à face n’avait été réalisé dans une exposition , renouvelant le regard sur la photographie comme sur la sculpture.

10-mapplethorpe

04_Robert-Mapplethorpe

8-mapplethorpe

mapplethorpe 1

1-mapplethorpe

 

 

 

 

 

 

MUSEE RODIN
79 Rue de Varenne, 75007 Paris

donner

 

restaurant35

 

>> Retour page d'Accueil

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo suivante


Les gendarmeries du monde