Barbara
Barbara

Art Elysées

Du 22 au 26 octobre -
Avenue des Champs-Élysées //MARTEL-Gallery

Art Elysées c'est aussi la chance de découvrir ou redécouvrir des artistes mondialement connus et exposés dans les plus grands musées internationaux. Coup de cœur pour trois artistes qui mettent en lumière l’abstraction lyrique dans leurs œuvres. Léon Zack (1892-1980), icône de l'art moderne et emblème de l'art abstrait lyrique, et Etienne Martin (1913-1995) qui avec son "Miroir aux alouettes" réalisé à partir de miroirs et de brosses de stations de lavage automatique, nous transporte dans son art de l'expérimentation et Olivier Strebelle, né en 1927 en Belgique.  « Individualiste, obstiné et téméraire, Olivier Strebelle a, dans sa vie, comme dans son œuvre, cultivé le risque comme ingrédient indispensable. Il a gardé de son enfance un intérêt pour la figuration tout en restant à l’écart de toutes appartenances spirituelles ou esthétiques.Faire de sujets des objets (grands si possible), est resté sa prédilection. Avant le bronze et l’acier, la terre et la neige furent les sources de son inspiration. » (Philippe Dasnoy). Olivier Strebelle est aujourd’hui l’artiste emblématique de son pays. Né à Bruxelles en 1927, de parents artistes peintres, il intègre à l’âge de 15 ans l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et des Arts Décoratifs « La Cambre» à Bruxelles pour étudier la céramique et la sculpture. En 1949, avec Alechinsky, Reinhoud, Dotremont et Olyff, il fonde les Ateliers du Marais à Bruxelles (centre du mouvement « Cobra »).
ETIENNE-MARTIN (1913-1995) est le grand représentant de la sculpture abstraite, référant du « Groupe Témoignage » avec François Stahly. Contemporain du Nouveau Réalisme, de l’art pop et du Minimal, son travaillant placé sous le signe d l’expérimentation, de l’usage de matériaux à priori étrangers au monde de la sculpture et d’une quête spirituel complexe, ouvrant de nouvelles perspectives à l’art contemporain. De nombreuses oeuvres sont conservées dans les plus grands musées internationaux dont l’Institut d’Art de Chicago, le Musée Solomon R. Guggenheim de New York, les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, la Fondation Pierre Gianadda à Martigny en Suisse et en France dont les Musées des Beaux-Arts de Dijon
, de Grenoble, de Lyon, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et Musée National d’Art Moderne.
D’origine russe, Léon ZACK (1892-1980), s’est imposé comme le plus grand peintre abstrait lyrique. Ses oeuvres figurent dans de très grandes collections muséales et privées dont le Musée National d'Art Moderne de Paris, les Musées Royaux d’Anvers et de Bruxelles, celui du Grand Duché du Luxembourg, la Tate Gallery de Londres et la prestigieuse Fondation Gandur défendant les grands noms de l’art moderne. 

-Olivier Strebelle «Les Lions d’Atlanta» 1985
- Etienne - Martin (1913 – 1995) « Le miroir aux alouettes » 1959
Technique mixte, assemblage (brosses de lavage automatique de voitures, pièces métalliques et miroirs)  37 x 80 x 13 cm
Exposée au Musée des Beaux-Arts de Lyon en 2012.
Léon Zack (1892-1980) Huile sur toile 1960 Signée et datée en bas à droite, datée et titrée au dos H. 143,5 cm, L. 112 cm
Provenance:  Galerie Jacques Massol, Paris, Galerie d’Arte Pietra, Milan Galerie Regards, Paris

Art Elysées
Galerie Martel - Greiner
Pavillons, avenue des Champs-Élysées, Paris 8e
de la place Clemenceau à la place de la Concorde
 de 11h à 20h, lundi fermeture à 18h.
Leon Zack
  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Barbara