Les gendarmeries du monde
Les gendarmeries du monde

Monumenta 2016

  • Expo,2016,Monumenta,Grand Palais,Huang yong ping
  • Monumenat,Exposition,Grand Palais,2016,Huang yong ping
  • Monumenta,expo,2016,GrandPalais,Huang yong ping , Paris
  • Monumenta,Expo,2016,Paris,Grand Palais
  • Expo,2016,Monumenta,Paris,Grand Palais

 

Du 8 mai au 18 juin 2016 - 
Grand Palais //

 

L’Empire de Huang Yong Ping

 

Ici on voit les choses en grand. Tous les deux ans, un artiste contemporain reçoit carte blanche pour envahir les 13 500m² de l’immense verrière de la Nef du grand Palais, sous 35 mètres de hauteur, avec une œuvre absolument monumentale. Après Anselm Kiefer, Anish Kapoor ou Daniel Buren, place à Huang Yong Ping, figure de l’avant-garde chinoise des années 1980. Avec cet artiste de la démesure, il faut s’attendre à toutes les surprises ! Ses mises en scènes grandioses d’animaux, oniriques, troublantes et parfois inquiétantes, s’inspirent toujours du contexte historique, politique et architectural du lieu dans lequel il expose. Arche de Noé grandeur nature dans la Chapelle des Beaux-Arts de Paris, livres lavés à la machine envahissant la Grande Halle de La Villette ou animaux mythologiques si grands qu’ils transperçaient le toit du Pavillon Français de la Biennale de Venise, une chose est sûre, Huang Yong Ping ne fait rien comme tout le monde. Mais que va-t-il donc installer en immersion au Grand Palais ? Huit îlots, spectaculaires et colorés, surplombés d’une structure mimant l’ombre de la verrière aux nervures métalliques. Un projet d’ampleur qui laisse bien perplexe, curieux et impatient ! La symbolique du monde moderne, les métamorphoses économiques et politiques, les chutes d’empires ou la violence des ambitions, tels sont les sujets que l’artiste souhaite insinuer dans sa création. Comme les vapeurs montantes des vallées industrialisées de la peinture chinoise, comme les paysages usiniers se dévoilant sur les peintures impressionnistes, l’œuvre monumentale de Huang Yong Ping mêle ses origines Chinoises et son présent en France. Il bâtit un Empire, celui dont rêvent tous les pays, conglomérats et multinationales. Entre grandeur et décadence, cet empire embrasera avec singularité la majestueuse Nef.

For this seventh edition, the Grand Palais has invited Huang Yong Ping to create a new work. A Chinese artist who has lived and worked in France for 25 years, he is well known for the work he creates in public spaces, such as his Ocean Snake, a giant reptile skeleton which is permanently installed in the estuary of Saint-Nazaire.

Grand Palais
Du 8 mai au 18 juin 2016
3 avenue du Général Eisenhower, 75008 – M° Champs-Élysées (1/13)
Du mercredi au samedi de 10h à 22h
Le dimanche et lundi de 10h à 20h
Fermé le mardi
Tarif : 13 € - Tarif réduit : 9 €

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Les gendarmeries du monde