Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

Henri Fantin-Latour

  • henri fantin latour 6
  • henri fantin latour 5
  • B 628
  • henri fantin latour 3
  • henri fantin latour 2
  • henri fantin latour

 

Du 14 septembre 2016 au 12 février 2017 - 
Musée du Luxembourg // 

Voilà plus de trente ans qu’il ne s’était pas présenté à nous. Henri Fantin-Latour installe ses natures mortes et ses portraits au Palais du Luxembourg pour nous rappeler la majestuosité de ses toiles, la qualité de sa peinture, mais aussi le modernisme de son esprit. À l’heure des impressionnistes adorateurs des lumières et paysages, l’artiste grenoblois choisit, lui, de s’intéresser à la nature morte de fruits ou de fleurs, un genre traditionnellement relégué au bas de l’échelle dans la hiérarchie de l’Académie des Beaux-Arts. Pourquoi ? Parce qu’il rêve de liberté. Ainsi soustrait à tout prétexte littéraire, religieux ou encore historique, Henri Fantin-Latour livre des toiles qui ne racontent rien, mais éblouissent, pour le simple plaisir des yeux. Si cette finalité est le principe même de l’art moderne, l’artiste n’en reste pas moins attaché au passé et à la tradition : disposition en triangle du bouquet, de l’assiette et des fruits, couteau posé en biais pour creuser la perspective, mise en scène des objets, neutralité du fond … Mais dans cette radicalité, la lumière, subtile, valorise les reliefs comme les couleurs et les touches de matières, évoquant les textures, contrastent avec la transparence des fruits créant un univers harmonieux, intimiste, méditatif. Extrêmement prolifique, Henri Fantin-Latour a réalisé plus de 500 représentations de fleurs, près de 70 lithographies, une cinquantaine d’autoportraits et quantité de portraits dès ses 17 ans. L’exposition évolue au fil du pinceau de l’artiste, dévoilant la progression de son art toujours réaliste, mais de plus en plus imaginatif. Son besoin d’évasion s’illustre dans ses derniers sujets, allégoriques, mythologiques ou odes à la beauté. Après des années d’austérité, l’artiste « se fait plaisir », comme il l’écrivit lui-même, et nous révèle un tout autre visage.

Best known for his still lifes and group portraits, Henri Fantin-Latour is a somewhat more complex artist than he appears to be. The exhibition will focus on the artist from a new perspective by shedding light on his creative process and unveiling, in particular, a corpus of unpublished photographs, a true repertoire of forms for the painter.

Musée du Luxembourg
Du 14 septembre 2016 au 12 février 2017

19 rue Vaugirard, 75006 - M° Saint Sulpice (4)
Tous les jours de 10h30 à 19h
Nocturne le vendredi jusqu’à 22h00
Tarif : 12€ - Tarif réduit 8,50€

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo suivante


Expo in the City YouTube