Bharati
Bharati

Le divin enfer

Auguste Rodin -
La porte de l'Enfer //

La porte en quelques chiffres 

38 : c’est le nombre d’années que Rodin passera à travailler sur sa porte

300 : le nombre de figures représentées

6 : la hauteur de la porte en mètres

4 : la largeur de la porte en mètres

8000 : le nombre de kilos de bronze

porte-de-lenfer

Le saviez-vous : Cette œuvre s’appelle la Porte de l’Enfer, pourtant elle n’a de porte que le nom ! En effet, bien qu’elle présente deux vantaux, aucun mécanisme n’a été prévu pour qu’elle puisse s’ouvrir.

Le saviez-vous : Rodin n’a jamais vu la porte située dans les jardins du musée Rodin. Cette version définitive en bronze n’a été fondue qu’en 1926, soit neuf ans après sa mort !

Pourquoi cette porte ?

En 1879, Rodin reçoit une commande publique d’une porte, sur le thème de l’Enfer de Dante, pour orner la façade d’un futur musée d’Arts décoratifs. Le musée devait se situer à l’emplacement de l’actuel musée d’Orsay. Ce projet n’aboutira pas, mais cela ne découragea pas Rodin qui continuera à travailler à son œuvre toute sa vie !

Qu’est-ce que Rodin a voulu représenter ?

Dante Alighieri est un poète italien du XIVème siècle. Il est l’auteur du premier grand texte en langue italienne. Son œuvre majeure, la Divine Comédie, est un long poème racontant son voyage à travers les Enfers, le Purgatoire et le Paradis à la recherche de sa bien-aimée Béatrice. Le poète latin Virgile l’accompagne et le guide dans son épopée. Aux enfers, ils rencontrent des âmes damnées qui leur racontent leur histoire. Ce sont ces personnages, condamnés à souffrir éternellement, que Rodin choisit de représenter sur sa porte.

Ses inspirations artistiques et stylistiques

La porte de l’Enfer est une réponse à la porte du Paradis de Lorenzo Ghiberti du baptistère de Florence. Il s’inspire dans un premier temps de la forme de la porte à caisson, mais abandonne finalement cette idée. Il se tourne vers une autre source d’inspiration de la Renaissance italienne : Le jugement dernier de la chapelle Sixtine de Michel-Ange. Il reprend l’impression de fourmillement de personnages, l’enchevêtrement des corps, l’expressivité et la théâtralité des postures.

porte-du-paradis

Porte du Paradis

chapelle-sixtine-michel-ange

Chapelle Sixtine

Quand Rodin va plus loin

Rodin dépasse sa source d’inspiration première en se débarrassant de tous les détails pittoresques comme les vêtements. Aucun élément caractéristique ne nous permet de reconnaître les personnages, ni de situer l’histoire au Moyen-Age. En agissant ainsi, Rodin propose au spectateur des images universelles, des allégories. L’objectif n’est plus de représenter la Divine Comédie. Le sujet devient alors un prétexte qui permet à l’artiste d’exprimer son talent.

Le saviez-vous : Beaucoup d’œuvres de Rodin viennent en réalité de la Porte de l’Enfer. Son œuvre devient un réservoir de formes et d’expérimentation technique. Toute sa vie Rodin réutilisera les figures créées pour la porte et en fera des œuvres autonomes comme le célébrissime Penseur. Rodin fera même des associations entre plusieurs figures pour en créer de nouvelles. Ainsi  sa sculpture Je suis belle est composée de deux figures de la porte : L’homme qui tombe et la Femme accroupie.

femme-accroupie-rodin

La femme accroupie

homme-qui-tombe-rodin

L'homme qui tombe

je-suis-belle-rodin

Je suis belle

Zoom sur quelques figures de la porte

porte-de-lenfer-details

les-trois-ombresLes trois Ombres : Dans la Divine Comédie les Ombres sont les âmes de trois damnés qui se situent à l’entrée des enfers et désignent l’inscription : « Vous qui entrez, abandonnez toute espérance ». Les trois figures sont identiques et sortent du même moule, Rodin les a placées de sorte qu’elles donnent l’impression de tourner autour d’un même point. L’influence de Michel-Ange dans le modelé des corps et le rendu des postures douloureuses est manifeste.

le-penseur-rodin

Le Penseur : Sur le tympan, le Penseur, appelé à cette époque le Poète, représente Dante méditant sur son œuvre. Rodin retire tout détail caractéristique de Dante, comme par exemple son bonnet, dont il est coiffé traditionnellement, ce qui en fait une figure universelle. Rodin en fait une œuvre autonome appelée le Penseur qui deviendra l’une des sculptures les plus célèbres de l’artiste et de la sculpture en général.

Ugolin et ses enfants : le comte Ugolin, sans doute l’un des tyrans les plus cruels d’Italie, à la suite d’une conspiration menée contre lui, fut condamné à être enfermé dans une tour avec ses fils. Mourant de faim, Ugolin finira par manger ses enfants avant de périr lui aussi. Rodin représente Ugolin réduit à l’état de bête, nu, errant prêt à dévorer sa progéniture. Nous sommes au paroxysme du drame, lorsque le comte perd toute humanité.ugolin-rodin

Paolo et Francesca : Paolo et Francesca s’aiment mais ils sont beau-frère et belle-sœur. Le mari de Francesca, frère de Paolo, surprend le couple adultérin lors d’une étreinte et les tue tous les deux.Tout d’abord, Rodin les avait représentés s’embrassant et s’enlaçant passionnément. Trouvant cette scène beaucoup trop heureuse au vu des circonstances, le sculpteur les représentera tourmentés sur la porte. Son idée première ne sera pas perdue puisqu’il en fera une sculpture autonome intitulée le Baiser, représentation du bonheur et de la sensualité.

paolo-et-francesca-rodin

le-baiser-rodin

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Edgar Degas, Ballet dit aussi L'Étoile, vers 1876

L'envers du décor

Edgar Degas -  Ballet, dit aussi L'Étoile (vers 1876) // La danseuse étoile s’élance avec impétuosité sur le devant de la scène pour le salut final. Frêle oiseau de tulle et de taffetas, elle…

franecois_ier_ea_la_bataille_de_100502

François Ier

Franços Ier, Roi de France - Jean Clouet // Vous le reconnaissez sûrement. Ce portrait, vous l’avez croisé à coup sûr au détour de l’un de vos livres d’Histoire, comme vos parents avant vous, et…

PHO3cc17466-75d8-11e6-8ea9-35096576febc-805x550

Un globe géant pour l’Exposition universelle de 2025 ?

Jean-Christophe Fromantin -  Le globe géant de l'Exposition universelle de 2025 // Vue d'artiste de l'intérieur du gobe L’utopie architecturale d’Elisée Reclus L’exposition nous raconte comment…

CH3056455 The Dream, 1932 (oil on canvas) by Picasso, Pablo (1881-1973); 130x97 cm; Private Collection; Photo © Christie's Images; Spanish,  in copyright

PLEASE NOTE: This image is protected by the artist's copyright which needs to be cleared by you. If you require assistance in clearing permission we will be pleased to help you.

Rêve érotique

Picasso -  Le Rêve, 1932 // C’est à pas feutrés que l’on pénètre dans le musée Picasso. Regards complices avec les œuvres, sourires en coin, on vient ici pour vivre un moment d’érotisme pictural,…


Bharati