Barbara
Barbara

Le Grand Condé - Rival du Roi Soleil ?

  • Le Grand Conde
  • visuel-5

 

Jusqu'au 2 janvier 2017 - Domaine de Chantilly //

C’est la première fois qu’une exposition est consacrée à l’un des personnages les plus fascinants du XVIIème siècle : Louis II de Bourbon, mieux connu sous le nom de Grand Condé. A 22 ans, Condé vient de sauver Paris de l'invasion et passe pour l'égal de César et d'Alexandre. Désormais, il a tout : la naissance, la fortune, et un rare génie militaire soutenu par le courage physique. Nourri par une ambition démesurée, il aspirerait presque à devenir Roi et ira jusqu’à prendre la tête de la Fronde des princes, contre l'armée royale. Le musée de Chantilly nous invite à redécouvrir la personnalité complexe de ce personnage, héros guerrier et mécène sensible, fidèle serviteur du roi et traître à la couronne, un prince rebelle qui finira contre toute attente par être pardonné par Louis XIV. Mais quelle était donc cette relation ambiguë qu’il entretenait avec son royal cousin ? Contrairement à Nicolas Fouquet et son château de Vaux le Vicomte, Le grand Condé ne cherchera pas à faire de Chantilly un rival de Versailles mais plutôt un « anti-Versailles », plus libre, plus tolérant. L’affrontement n’est pas direct mais, au contraire, propice à l’émulation artistique. Les deux cousins partagent la même passion pour l’art, et mécènent les mêmes artistes. Condé fait appel à Le Nôtre, Hardouin-Mansart, Le Brun ou Mignard, autant d’artistes présents sur les chantiers de Versailles. Cette exposition est une rare occasion d’admirer les joyaux de sa collection de peintures signées de maîtres anciens comme l’illustre Van Dyck ou Le Brun. Il  fut également un amoureux des lettres et du théâtre, accueillant Molière, Racine, Boileau ou La Fontaine au sein de son château. En brossant le portrait de cette figure flamboyante, l’exposition nous dépeint tout une époque, l’émergence de la France moderne au milieu des sursauts ultimes de l'esprit féodal, dont le Grand Condé, à sa manière fastueuse, fut le représentant le plus emblématique.

This exhibition allows us to discover the Grand Condé, who was both the greatest warrior of his time as well as a rebel dissenter at the time of the Fronde but above all, an amateur art lover.

Le saviez-vous ? : La crème fouettée sucrée aurait été appelée « crème Chantilly » car elle était souvent servie en guise de dessert lors des réceptions du Grand Condé. Le maître d’hôtel du château de Chantilly, Vatel, aurait démocratisée cette recette originaire d’Italie.

Le saviez-vous ? : Vatel, célèbre maître d’hôtel du château de Chantilly, se donna la mort le jour d’une grande réception donnée en l’honneur de la réconciliation de Louis XIV et du Grand Condé.  La marée ayant eu du retard et les poissons prévus pour le repas n’étant pas arrivés, Vatel préféra mourir que d’affronter le déshonneur de ne pas être à la hauteur des fêtes somptueuses de Chantilly.

DOMAINE DE CHANTILLY
Salle du Jeu de Paume
Jusqu'au 2 janvier 2017
RER Chantilly-Gouvieux (D)
Du mercredi au lundi de 10h à 18h
Fermé le mardi en octobre
Tarif : 10€ - Tarif réduit : 6€AINE DE CHANTILLY

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Barbara