Confluences: Venenum, un monde empoisonné
Confluences: Venenum, un monde empoisonné

Un "gentil garçon" condamné après le vol de 5 oeuvres

Les dés sont presque jetés. Souvenez-vous, nous vous parlions du vol de 5 œuvres au Musée d'Art Moderne en 2010 qui donnait lieu la semaine dernière au procès de 3 suspects (voir l'article).

Si l'avocat de Tomic, l'un d'entre eux, le décrit comme un "gentil garçon", ce-dernier a déjà 12 condamnations à son actif. Tentant de minimiser les faits, le magistrat déclare : "Dans cette affaire, on n’a pas détruit le site archéologique de Palmyre. Ces œuvres ne sont pas le vestige d’une époque, il y en a d’autres". Un scandale au regard des œuvres dérobées et prétendument jetées...
Le procureur a donc requis de lourde peines : 10 ans pour l'homme-araignée au lourd passé, 7 pour le receleur et 8 pour le commanditaire ainsi que des amendes de 150 000 à 300 000 euros chacun.

On attend le délibéré pour le 20 février...

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

IMG_4303

Une exposition scandaleuse au Musée Hubei

Annulation de l'exposition raciste qui comparait Africains et animaux // Encore une exposition qui fait scandale, en Chine cette fois – à peine deux semaines après que le musée Guggenheim de New…

smartify

Smartify, le Shazam de l'art

Smartify est la nouvelle application favorite de tous les passionnés d’art. Lancée le 21 septembre dernier lors du Global Founding Partners Launch Event à la Royal Academy of Arts, à Londres, elle…

jeff koons snapchat 5

Actu - Jeff Koons s'allie à Snapchat

Avez-vous déjà rêvé de pouvoir contempler des œuvres d’art venues de l’autre bout du monde dans votre propre ville ? C’est le défi fou que Snapchat s’est lancé. En s’associant à Jeff Koons, ce…

K 13 à Paris 6

K13 le temple du street-art menacé

Menacés d'expulsion, les artistes qui vivaient en ces lieux ont tenu à conserver un témoignage de la qualité de leur travail. Un lieu de squat 100% dédié au street-art qui sera vidé le 10 août. De…


Confluences: Venenum, un monde empoisonné