YouTube
YouTube

Afriques Capitales

  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  • Ala Kheir, Revisiting Khartoum, 2015 - Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017 Who shi feizhou / Je suis Africain, installation, mixed media.
  •  Afriques Capitales Villette du 29 mars au 28 mai 2017 Who shi feizhou / Je suis Africain, installation, mixed media.
  • Afriques capitales la villette du 29 mars au 28 mai 2017 Alexis Peskine
  • Afriques capitales la villette du 29 mars au 28 mai 2017 Alexis Peskine

 

Jusqu'au 28 mai 2017 -
La Villette // 

Entrez dans le boudoir cosy et coloré, créé par Hassan Hajjaj, prenez un thé à la menthe, la vie est douce. C’est une pause qui nous prépare à la balade dans la ville-exposition qui nous attend. Car la ville, est le lien qui réunit tous ces artistes issus du continent africain. Elle est pensée non pas comme un espace déterminé, mais un lieu d’échange, d’élasticité, d’énergie. Et c’est effectivement une énergie folle qui nous saisit quand on déambule dans la multitude des œuvres présentées. Passons sous les Falling Houses de Pascale Marthine Tayou, de gigantesques maisons faites de tôle, de bois, de sculptures africaines, suspendues à l’envers. A la fois imposantes et fragiles, elles nous rappellent un monde qui s’effondre, fait d’un bric à brac que l’on tente tant bien que mal de faire tenir debout. Aucune création ne laisse indifférent. Elles réveillent en nous une envie d’humanité. Des travaux inédits, spécialement présentés pour l’occasion jalonnent le parcours. Comme celui de Youssef Limoud Labyrinth. A partir d’objets ramassés au gré de ses ballades, l’artiste recrée des villes, monumentales et imaginaires. Du matériau faisant le quotidien, naît la magie, la réalité devient la matière du rêve.  Ce sont aussi des photographies, des installations des peintures, un prolifique parcours nous ravit sous la halle de la Villette. Ici ce sont les artistes qui font l’exposition et non l’inverse.  L’Afrique, s’il n’y en a qu’une, est représentée par la création même, et non par des a-priori que l’on aurait sur elle. L’installation de Joël Andrianomearisoa, des paravents recouverts de petits miroirs, nous rappelle combien les oeuvres d’art réussissent comme par magie à nous interroger sur notre propre intériorité.

Cities are the main theme of this exhibition and are a perfect subject of inspiration for the artist. Discover a lot of new creations coming from the contemporanean african scene.

La Villette
Jusqu'au 28 mai 2017
211 av Jean Jaurès, 75019 – M° Porte de la Villette (7)
Du mer. au dim. de 12h à 20h – Les 30, 31 mars et 1er avril jusqu’à minuit
Tarif : 8 € - Tarif Réduit : 5 €
Billet jumelé avec la Fondation Louis Vuitton : 15 €

Réserver au : 01 40 03 75 75

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus