Expo in the City sur YouTube
Expo in the City sur YouTube

Walker Evans

Jusqu’au 14 août 2017
Centre Pompidou //

  • Truck and Sign 1930 Épreuve gélatino-argentique
  • Subway Portrait Janvier 1941 Épreuve gélatino-argentique
  • walker evans Resort Photographer at Work 1941 Épreuve gélatino-argentique, tirage tardif 15,9 x 22,4 cm
  • Walker Evans centre pompidou du 26 avril au 14 aout .EVANS_SELFPORTRAIT[1]

 

Born in the USA

Le jeudi 24 octobre 1929, les États-Unis s’effondrent. Krach boursier, la chute durera dix ans. Le pays doit faire face à la plus grande crise économique que le XXe siècle ait connue, dont le monde entier pâtira progressivement par la suite. Commence alors la longue traversée de ce qu’on nomme la Grande Dépression, titre suffisamment évocateur pour cette période de récession et de misère. La société est profondément marquée, mais les individus le sont davantage. Le regard sans éclat, les traits tirés, l’horizon n’est plus à portée de vue pour les Américains durant les années 1930. Ils ont cette expression hagarde dans les yeux, interrogatrice autant qu’accusatrice, tout en fixant distinctement l’objectif du photographe, Walker Evans. Ce jeune diplômé, à l’époque, commence tout juste la photographie, et parvient à capter la morosité ambiante. Dans un style documentaire qui lui est propre, frontal, brut, interne, il va à la rencontre de ceux qui composent l’Amérique rurale, et malgré lui, les transforme en icônes modernes. Il intègre par la suite la prestigieuse équipe du Time et de Fortune, continue de mettre la culture américaine sur le devant de la scène et sous un certain jour. Attentif aux détails, les moments du quotidien d’une apparente banalité trouvent un nouveau souffle à travers l'appareil du photographe, et la rue se pave d’intérêt. Walker Evans saisit la culture vernaculaire des États-Unis, le langage propre à cette communauté, sa routine citadine, et va porter son dévolu sur ce qui l’érige. Typographie d’enseignes, agencement d’étalages, devantures commerçantes, éléments anecdotiques en apparence qui retranscrivent pourtant une identité et un état d’esprit de la société. À travers près de 300 tirages d’époque, le Centre Pompidou vous entraîne sur les pas de Walter Evans et de ceux qu’il a rendus immortels.

Walker Evans (1903-1975) is one of the most important American photographers of the 20th century. The Centre Pompidou is now presenting the first major museum retrospective of his work in France. Through his attention to the details of everyday life and urban banality, he largely helped to define the visibility of 20th-century American culture.

 

Centre Pompidou
Jusqu’au 14 août 2017
Place Georges Pompidou, 75004 - M° Rambuteau (11)
Du mer. au lun. de 11h à 21h    
Nocturnes le jeu. jusqu'à 23h   
Fermé le mar.  
Tarif : 14 € - Tarif réduit : 11 €    
Gratuit - 18 ans
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

juin16-exposition-minda-daweic-beatrice-minda-511

Béatrice Minda

Goethe Institut Du 17 juin au 3 septembre 2017 // Comme si vous étiez une petite souris, venez porter votre regard sur des intérieurs privés. Il n'y a personne dans les photographies de Béatrice…

Ismail Bahri, Revers, 2016, serie de videos HD, son stereo, durees variables - Instruments au Jeu de Paume 2

Ismaïl Bahri - Instruments

Du 13 juin au 24 septembre 2017 - Jeu de Paume // À l’aube du XXe siècle, Henri Bergson interroge le besoin presque instinctif qu’a l’homme d’utiliser un instrument. Il en soulève un paradoxe : les…

Shirin Neshat, Offered Eyes, 1993

Les femmes vues par les femmes

Du 22 juin au 27 août 2017 Maison Guerlain // Révélation   Femmes, je vous aime. Comme une déclaration d’amour, la maison Guerlain célèbre les femmes avec cette exposition. 24 oeuvres ont été…

Thierry Fontaine-La longue traversee-2005-archipel-terrasse-de-nanterre

Archipel - Les îlots de la Terrasse

Jusqu’au 30 juin 2017 Les Terrasses de Nanterre //   La création de Thierry Fontaine complimente l’espace public à l’esthétique remarquable qu’est la Terrasse. Son exposition est disposée sans…


Expo in the City sur YouTube