MAM
MAM

On a vu Bosch, Brueghel, Arcimboldo aux Carrières de Lumières

Du 4 mars 2017 au 7 janvier 2018 -
Carrières de Lumières //

On se rend dans un lieu d’exposition unique en France, il s’agit d’anciennes carrières calcaires transformées en un musée qui n’a aucun équivalent au monde. Ici on ne va pas admirer des tableaux accrochés sur des murs, mais on va admirer des murs transformés en tableaux sur 7000 m².
Les artistes conviés dans le spectacle de cette année sont 3 maîtres du 16ème siècle, célèbres pour leur imagination complètement débridée : le Néerlandais Jérôme Bosch et ses œuvres hallucinées dont le célèbre Jardin des Délices, le Belge Pieter Brueghel avec ses incroyables fêtes villageoises et l'Italien Giuseppe Arcimboldo, reconnaissable entre mille avec ses étranges têtes composées à partir de fleurs et de fruits. 3 artistes qui nous interrogent avec leurs univers peuplés de créatures fantastiques et de figures allégoriques, oscillant entre le fantastique et le merveilleux, entre le bien et le mal. Bien plus qu'un spectacle, c'est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie !

Tout commence avec les monstres et diables de Bosch projetés en grand sur les murs de la Carrières pour que l'on puisse enfin voir de près ces créations fantasmagoriques. On nous plonge ici dans une vision cauchemardesque qui finit même dans les flammes de l'Enfer où une armée de créatures tourmente les hommes. Ce paysage infernal cède heureusement la place aux couleurs psychédéliques du Paradis... Progressivement nous passons d'un monde halluciné aux paysages de Brueghel, typiques de la peinture flamande. Des villages apparaissent et se peuplent peu à peu, les villageois semblent saisis sur le vif. On découvre des marchés hauts en couleur, des banquets animés et des danses animées. Arrive enfin l'hiver avec en fond sonore les 4 saisons de Vivaldi pour accompagner cette neige qui tombe tout autour de nous. Une pluie de fleurs s'abat sur les murs et c'est l'explosion de couleur avec l'arrivée des portraits d'Arcimboldo.
Place ensuite aux peintures tourmentées de Brughel l'Ancien, dont les monuments se construisent peu à peu sous nos yeux. Après cette allégorie de l'orgueil humain, les anges déchus sont précipités vers d'impressionnantes créatures tandis que nous, spectateurs, sommes happés dans un tourbillon de détails foisonnants. Pour le grand final, l'harmonie revient avec la représentation de l'Eden de Bruegel suivie d'une nuée de papillons annonçant le Jardin des délices de Bosch dont les personnages sont animés.

On est complètement submergé par les images. Et ce qui ajoute encore une dimension supplémentaire à l’émotion, c’est la musique d’une qualité de son exceptionnelle qui nous enveloppe tout au long du spectacle, avec une bande-son réalisée sur mesure, qui passe des 4 saisons de Vivaldi au rock de Led Zeppelin et au Carmina Burana… De quoi nous mettre la chair de poule.
Chair de poule justement, pensez à prendre un petit pull avec vous quand vous vous rendez aux carrières, car s’il fait chaud dehors, l’intérieur lui est toujours aux alentours de 14°C…

> Plus de visites d'expositions

Carrières de Lumières
Du 4 mars au 7 janvier 2018
27 route des Baux, 13520 Maussane-les-Alpilles

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

GRD GUERRE

On a visité le plus grand musée d'Europe dédié à la Grande Guerre

Exposition permanente Musée de la Grande Guerre // On vous emmène au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, dans ce qui est le plus grand musée d’Europe dédié à la Guerre de 14-18. A…

warhol

On a vu l'exposition Pop Art au musée de Montélimar

Jusqu’au 31 octobre 2017 Musée d’art contemporain Saint-Martin et Château des Adhémar // Le musée d'art contemporain de Montélimar propose une exposition collective inédite autour des figures…

SISLEY

On a vu l'exposition-événement Sisley Impressionniste à l'Hôtel Caumont

Jusqu'au 15 octobre 2017 - Hôtel de Caumont - Centre d’art // Superbe écrin que l’Hôtel de Caumont pour accueillir cet impressionniste de génie qu’était Alfred Sisley. Mais avant de découvrir…

5E SAISON PHOTO

On a vu la nouvelle saison photographique de l'Abbaye Royale de l'Epau

Jusqu'au 5 novembre 2017 -  Abbaye Royale // L’Abbaye Royale de l’Epau c’est un véritable joyau, l’un des plus beaux exemples de l’architecture cistercienne en France, classé Monument…


MAM