YouTube
YouTube

On a vu Daniel Templon à l'Institut Magrez

Jusqu'au 25 juin 2017 - Institut Culturel Bernard Magrez //

On est dans l’un des hauts lieux de la culture à Bordeaux, chez celui que l’on surnomme l’homme « aux 40 châteaux ». Et on arrive justement dans l’un d’entre eux, le château Labottière, une magnifique demeure néo-classique du 18ème siècle.

Et ici on va pouvoir admirer les œuvres de 5 artistes chouchous de Daniel Templon. Daniel Templon, éminent galeriste français, d’ailleurs l’un des plus célèbres au monde. Son parcours donne le vertige : plus de 600 expositions à son actif, un portefeuille de 250 artistes sous son aile, 50 ans de carrière. C’est à lui qu’on doit notamment la découverte en France d’Andy Warhol, de Keith Haring, Roy Lichtenstein ou Helmut Newton. Des grands talents d’aujourd’hui, il va nous en présenter 5 dans cette exposition, un peu comme une palette représentative de la richesse de sa galerie, des artistes qui ont des parcours, des cultures, des univers très différents.
- Jan Fabre, le sculpteur expérimentateur, qui travaille aussi bien à base de sang que de marbre, ici on verra d’impressionnants autoportraits de bronze, aux côtés de toiles recouvertes de centaines, que dis-je, de milliers d’ailes de scarabées (réflexion métamorphose et nature)

- Chiharu Shiota, une artiste incroyable, d’origine japonaise, qui tisse des installations avec des kilomètres de fil, comme des grottes autour desquelles on va pouvoir déambuler.

- Yue Minjun, icône de l’art contemporain chinois, sans doute le plus connu. Son crédo c’est ce qu’on appelle le « réalisme cynique ». Des œuvres monumentales qui coincent un peu avec ces personnages hilares, dérangeants avec leurs sourires inquiétants aux mille dents, comme une caricature grotesque de l’uniformisation de la société.

- Pierre et Gilles, couple d’artistes français mondialement connus pour leurs tableaux mi-photos, mi-peintures, faisant poser des stars aux côtés d’inconnus dans des décors de théâtre kitschissimes.

- Philippe Cognée enfin, avec ses toiles floues peintes à la cire, inspirées de paysages urbains, qui nous interrogent sur le rôle de la peinture aujourd’hui, à une époque drivée par les nouvelles technologies.

Institut Culturel Bernard Magrez - Château Labottière,
Du 9 mars au 25 juin 2017
16 rue de Tivoli, 33000 Bordeaux

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus