Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

On a vu 21 rue la Boétie au Musée Maillol

Jusqu’au 23 juillet 2017
Musée Maillol //

« 21 rue la Boétie », pourquoi ce titre d’exposition ? Eh bien il s’agit de l’adresse d’une des galeries les plus mythiques de l’histoire aujourd’hui disparue, une galerie tenue par un marchand d’art visionnaire, ce marchand c’était Paul Rosenberg.

Et ici on va revivre en une soixantaine de chefs-d’œuvre son histoire exceptionnelle. On est en 1910, et Paul Rosenberg décide d’ouvrir une galerie d’art pas comme les autres : une galerie qui « oserait » présenter les artistes de l’avant-garde. Mais pour que la pilule passe mieux, il a l’idée de génie d’accueillir les clients de sa galerie dans une ambiance rassurante avec des chefs-d’œuvre très prisés de l’époque : les paysagistes de l’école de Barbizon ou les impressionnistes, dont on verra dans l’exposition des œuvres extraordinaires signées de Manet, Renoir, Monet, Cézanne, ou Seurat. C’est ça qui plait à l’époque.

Mais Rosenberg a bien décidé de soutenir les artistes de l’avant-garde, on parle de Matisse, Fernand Léger, Picasso ou Braque… Des artistes dont on ne voulait pas à l’époque, on disait d’ailleurs de Matisse qu’il « jetait des pots de peinture à la face du public » avec ses toiles. Ces artistes, il les expose à l’étage et les fait découvrir, en douceur.

Et il va même plus loin (c’est le cas de le dire) puisqu’il va être le premier marchand à exporter les œuvres de ces artistes en dehors de l’Europe, dès 1920 il pressent que les Etats-Unis vont devenir une place commerciale hautement stratégique. Il y fera connaître son ami Picasso qui d’ailleurs en remerciement réalisera pour Rosenberg le seul tableau de commande de sa vie… Admirez un peu, Madame Rosenberg et sa fille… On sent quand même que Picasso a fait un gros effort pour faire plaisir à son marchand…

Et puis, au fil des chefs-d’œuvre, l’histoire continue à se raconter, on arrive au moment de la Seconde Guerre Mondiale, on verra face à face des canons de l’art aryen, comme les aimait Hitler, face aux avant-gardistes qu’il jugeait être de l’art « dégénéré », pour lui c’est de l’art à détruire…

Là encore Rosenberg a du flair, il quittera très tôt la France pour New York, emmenant avec lui plus de 150 toiles. Mais il devra en abandonner 300, qu’il passera sa vie à rechercher par la suite. 50 restent encore dans la nature… Une de ces œuvres d’ailleurs vient d’être retrouvée il y a 3 ans à peine et s’affiche dans l’exposition. Et puis dans l’exposition, vous verrez ce joli visage poupon, peint par Marie Laurencin, c’est bien le portrait d’Anne Sinclair, qui n’est autre que la petite fille de Monsieur Rosenberg.

Musée Maillol
Jusqu’au 23 juillet 2017

61 rue de Grenelle, 75007 - M° Rue du Bac (12)
Tous les jours de 10h30 à 18h30
Le ven. jusqu’à 21h30
Tarif : 13€ - TR: 11€

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

FIAC

On a vu la FIAC édition 2017

Du 19 au 22 octobre 2017 // Au Grand Palais : On a testé pour vous la nouvelle édition de la Fiac au Grand Palais, avec il faut le reconnaître, un petit pincement au cœur cette année, avec une…

LIU (1)

On a vu (et perdu) Liu Biolin à la Maison Européenne de la Photographie

Jusqu'au 29 octobre 2017 - Maison Européenne de la Photographie // La chasse aux fantômes est ouverte à la Maison Européenne de la Photographie, avec cette nouvelle exposition signée Liu Bolin,…

LEONOR

On a vu l'exposition Leonor Fini à la Galerie Minsky

Jusqu'au 30 septembre 2017 -  La Galerie Minsky // Quand on parle de surréalisme, on pense à Magritte, Dali ou Ernst. Mais dans ce monde d’hommes il y a pourtant une femme qui a sa place au…

MONET

On a vu la Fondation Claude Monet à Giverny

Jusqu'au 1er novembre 2017 - Fondation Claude Monet // Oui cette Fondation c’est quand même le 2ème lieu le plus visité de Normandie après le Mont Saint Michel, puisqu’on est là chez le peintre…


Expo in the City YouTube