MAM
MAM

On a vu Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre
  • Vermeer au Louvre

 

Jusqu'au 22 mai 2017 - Musée du Louvre //

Cette exposition on en parle beaucoup en ce moment, que ce soit pour la saturation des visites du Louvre, les heures d’attente à l’entrée ou quelques déceptions, une fois sur place, face au « peu » d’œuvres de Vermeer. On vous décode tout ça pour vous permettre la meilleure des visites.

Déjà, il est important de cerner le sujet de l’exposition en faisant bien attention à son sous-titre : Vermeer « ET » les maîtres de la peinture de genre, autrement dit Vermeer « au milieu » des autres peintres de son temps.

Loin d’être frustré par cette thématique, nous, on a plutôt été enthousiasmé :

- déjà parce que l’exposition propose 12 tableaux de Vermeer, ça peut sembler peu, mais il faut savoir que cela représente un tiers des œuvres existantes aujourd’hui dans le monde, ce qui est une première en un demi siècle. Préparez-vous à voir en une et même exposition, « La dentellière », « La Lettre », « Le Géographe », « L'Astronome » ou encore « La Laitière ».

- Ensuite, parce que l’exposition tord le cou aux idées reçues d’un artiste solitaire et intouchable, elle « ose » confronter Vermeer,  celui qu’on surnomme « Le Sphinx de Delft » à d’autres artistes. Parce que non, le maître n’est pas un artiste isolé, qui aurait créé tout seul dans son coin, et on découvrira même ici qu’il lui est arrivé de piquer certaines idées chez ses contemporains. Eh oui, Vermeer était aussi doué que malin !

- Autre point fort de cette idée de dialogue entre les œuvres du maître et celles de ses contemporains du Siècle d’Or Hollandais, c’est de pouvoir mesurer l’immense génie de Vermeer, « à côté » de ce qui se faisait en son temps. Rappelons qu’on est à une époque très brève de l’histoire de l’art, au milieu du 17ème siècle, où la Hollande richissime développe un style propre, à savoir des scènes de genre représentant la vie privée des élites, les intérieurs prestigieux des aristocrates de l’époque, et pas du tout des classes populaires. On remarque direct le caractère très audacieux et précurseur de Vermeer qui osera, entre autres, peindre une laitière au travail. Impensable.

- Ce qui nous frappe ici aussi, en comparaison justement avec les autres artistes, c’est de voir à quel point Vermeer supprime chaque détail des scènes qu’il peint, contrairement à ce qui se faisait à l’époque. Ses scènes semblent presque « silencieuses ». Il ne garde que l’essentiel. Les jeunes filles qu’elles jouent du clavecin ou qu’elles soient occupées à leur toilette, nous livrent des scènes intimistes, extrêmement modernes, dans un festival de robes raffinées, d’or ou de plumes. L’élégance à l’état pur. 

En revanche, attention, ici, il ne faut pas s’attendre à du spectaculaire. Les œuvres sont petites. Il va falloir prendre son temps, s’approcher, observer les détails, les coups de pinceaux, et faire des rapprochements entre les tableaux, accrochés par thématiques communes.

Belle re-découverte de l’un des premiers « peintres-poète ». Eblouissant.

Musée du Louvre
Jusqu' au 22 mai 2017
Musée du Louvre, 75001 - Palais Royal Musée du Louvre (1/7)

Du mercredi au lundi de 9h à 18h
Nocturne le mercredi et le vendredi jusqu’à 21h45
Fermé le mardi
Tarif : 15€ - Gratuité pour les moins de 26 ans  

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

valdes1

On a vu l'incroyable exposition de Manolo Valdès à l'Opera Gallery (gratuit)

Jusqu'au 2 juillet 2017 Opera Gallery // Manolo Valdès c’est l’un des artistes contemporains espagnols les plus célèbres d’aujourd’hui, un artiste qui, et c’est suffisamment rare pour être…

MA VIE DE

On a vu l'expo Ma vie de Courgette

Jusqu'au 2 avril 2017 - Musée Miniatures et Cinéma - Lyon // Si vous aussi vous faites partie des (très) nombreux fans de ce film d’animation français signé Claude Barras, un film qui…

japon

On a vu Kimonos, Au bonheur des dames, au Musée Guimet

Jusqu'au 22 mai 2017 Musée Guimet // Le kimono fait son grand défilé au musée Guimet. Ici on va plonger dans 5 siècles d’histoire d’un vêtement qui est bcp plus qu’une tenue, c’est…

PICASSO

On a vu (et adoré) Picasso Primitif au Musée du Quai Branly

Jusqu'au 23 juillet 2017 Musée du Quai Branly-Jacques Chirac// Le Musée du Quai Branly fête sa 100ème exposition en convoquant le maître suprême qu’est Picasso aux côtés d’artistes dits…


MAM