Montmartre, décor de cinéma

Du 12 avril au 14 janvier 2018
Musée de Montmartre, Jardins Renoir //

  • Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001, Café Les 2 Moulins, Montmartre, décor de cinéma
  • Boulevard Julien Duvivier, 1959 Photographie en noir et blanc Jean-Pierre Léaud et Monique Brienne, Montmartre, décor de cinéma
  • French Cancan Jean Renoir, 1955 Production Gaumont (France)/Jolly Film (Italie) Scènede cancan, Montmartre, décor de cinéma
  • Bob le flambeur Jean-Pierre Melville, 1955, Montmartre, décor de cinéma
  • La Fête à Henriette Julien Duvivier, 1952, Montmartre, décor de cinéma
  • Les Enfantsdu paradis, Marcel Carné, 1945 Arletty et Jean-Louis Barrault, Montmartre, décor de cinéma
  • Les Quatre Cents Coups, François Truffaut, 1959 Jean-Pierre Léaud (AntoineDoinel), Montmartre, décor de cinéma
  • L’Homme à l’imperméable, Julien Duvivier, 1956 Amarande et Fernandel, Montmartre, décor de cinéma

 

Comme dans un film de Marcel Carné

Pur esprit parisien, le quartier de Montmartre a nourri l’imaginaire de nombreux réalisateurs depuis les débuts du cinéma. Qu’il soit capté au naturel ou reproduit en studio, son atmosphère si particulière transparaît dans chacun des films qui le choisissent comme cadre. Plus qu’un décor, il embaume tant les tournages qu’il en devient un membre à part entière. Photogénique mais aussi historique, Montmartre entretient des liens étroits avec les artistes, étant notamment le centre névralgique de la création aux XIXe et XXe siècles. Les ateliers se multiplient, Toulouse-Lautrec, Valadon ou même Renoir s’emparent des lieux avant d’être suivis de près par Picasso puis Bernard Buffet, entre autres. Tous cherchent à s’imprégner de l’aura de la Butte et les cinéastes ne s’y sont pas trompés en prenant la relève dès 1945. Des Enfants du Paradis de Marcel Carné au Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, le 7ème art n’a cessé de nous faire vibrer au rythme de ses rues romanesques et atypiques. C’est cette émulation que nous propose de redécouvrir aujourd’hui le Musée Montmartre, avec à l’appui, des extraits de films, des affiches originales, des costumes, des maquettes, des scénarios et bien sûr, des décors, pour mieux nous en faire comprendre les enjeux. Passant d’une image romantique sur les à-côtés du Sacré-Cœur à un caractère suave, voire langoureux en continuant plus bas dans les artères de Pigalle, Montmartre a su s’affirmer comme l’un des meilleurs décors à ciel ouvert de la capitale qui s’expose aujourd'hui.

Le Saviez-vous ? Le cinéma fait son apparition à Montmartre dès les années 1890. A cette époque, les Grands Magasins Dufayel (faisant l’angle du Boulevard Barbès) l’intègrent à leur programmation et projettent les films des frères Lumière puis de Méliès.

If it is a place that summarizes Paris alone, it is Montmartre. Writers and painters have long since found their inspiration, and it is not surprising that, from the beginning, cinema sought to To fix on film a soul and atmosphere so singular and if photogenic.

 

Musée de Montmartre, Jardins Renoir
Du 12 avril au 14 janvier 2018
12 rue Cortot, 75018 –  M° Lamarck-Caulaincourt (12)
Tlj de 10h à 18h
Tarif : 11 € - Tarif réduit : 9 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo suivante