Expo in the City sur YouTube
Expo in the City sur YouTube

Montmartre, décor de cinéma

Jusqu'au 14 janvier 2018 -
Musée de Montmartre, Jardins Renoir //

Comme dans un film de Marcel Carné

La simple évocation de Montmartre transporte notre imaginaire dans un univers festif, peuplé d’artistes de génie attendant la gloire, de danseuses de cabaret, de voyous et d’écrivains en quête d’inspiration. La butte, le Sacré Cœur, Pigalle, les ruelles, le Moulin Rouge ou la place du Tertre sont autant de lieux emblématiques qui ont fait du 18ème arrondissement un terrain de jeu pour les artistes de la fin XIXème début XXème, où la libération des mœurs permet une plus grande liberté d’expression. Dès 1896, c’est au tour des cinéastes de s’emparer de la butte et d’en faire la muse d’un art naissant, en pleine floraison. Tout d’abord, le 18ème devient un haut lieu du cinéma français avec l’ouverture par Gaumont de la célèbre et immense salle du Gaumont-Palace qui diffuse les films des frères Lumière ou de Georges Méliès. Symbole même de Paris et du mode de vie « à la française », Montmartre s’étend au pied des réalisateurs du monde entier comme un studio à ciel ouvert inimitable. Ce sont ces deux aspects, historiques et créatifs, que l’exposition met en avant en présentant des maquettes, des dessins préparatoires, des scénarios et des affiches originales et bien sûr, des extraits des plus grands chefs-d’œuvre du 7ème art. Comme si on était derrière la caméra, on découvre comment chaque cinéaste a tenté de saisir l’ambivalence du lieu et de s’approprier l’atmosphère unique qui y règne, nourrie de son histoire et de ce qu’ont créé des générations d’artistes. Des scènes mythiques des 400 coups de Truffaut aux prises de vues à couper le souffle de Juliette ou la clef des songes de Carné en passant par les déambulations fantasmagoriques de Gil Pender dans Midnight in Paris de Woody Allen et évidemment l’incontournable Fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jeunet, Montmartre constitue bien un monde où le rêve et la réalité se confondent.

  • Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001, Café Les 2 Moulins, Montmartre, décor de cinéma
  • Boulevard Julien Duvivier, 1959 Photographie en noir et blanc Jean-Pierre Léaud et Monique Brienne, Montmartre, décor de cinéma
  • French Cancan Jean Renoir, 1955 Production Gaumont (France)/Jolly Film (Italie) Scènede cancan, Montmartre, décor de cinéma
  • Bob le flambeur Jean-Pierre Melville, 1955, Montmartre, décor de cinéma
  • La Fête à Henriette Julien Duvivier, 1952, Montmartre, décor de cinéma
  • Les Enfantsdu paradis, Marcel Carné, 1945 Arletty et Jean-Louis Barrault, Montmartre, décor de cinéma
  • Les Quatre Cents Coups, François Truffaut, 1959 Jean-Pierre Léaud (AntoineDoinel), Montmartre, décor de cinéma
  • L’Homme à l’imperméable, Julien Duvivier, 1956 Amarande et Fernandel, Montmartre, décor de cinéma

 

Le saviez-vous ?
L’origine du nom Montmartre est bien mystérieuse. On estime qu’elle vient de l’époque gallo-romaine lors de laquelle un temple de Mars a été érigé sur la butte puis réinterprété au IXème siècle en « martyr ». Par dérivation populaire, on passe de Mont de Mars à Mont des Martyrs pour donner Montmartre.

Since 1896, Montmartre has inspired the greatest filmmakers af the wole world. They come there to find a unique and fantastique atmosphere. The exhibition presents original cartels, miniature models and of course screening of movies to show what cinema owes to Montmartre.

Musée de Montmartre, Jardins Renoir
Jusqu'au 14 janvier 2018
12 rue Cortot, 75018 –  M° Lamarck-Caulaincourt (12)
Tlj de 10h à 18h
Tarif : 11 € - Tarif réduit : 9 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

C:UsersStagiaire 2DocumentsAgence CONFINOMdH - Expo racisme

Nous et les autres

Jusqu'au 8 janvier 2018 Musée de l'Homme - Paris // Des préjugés au racisme   Comment se construisent les préjugés ? Quelle est la réalité des «races» d’un point de vue génétique ? Quels…

le baiser

Rodin l'exposition du centenaire

Jusqu'au 31 juillet 2017 Grand Palais // Sculpteur aux mains d’or À l’occasion du centenaire de la mort d’Auguste Rodin, considéré comme l’un des pères de la sculpture moderne, l’exposition pose un…

Hello my game is invader expo

Hello, my Game is…

Jusqu’au 3 septembre 2017 Le Musée en Herbe //   Invader Mayday mayday mayday, Invader en vue ! Le maître de la street-mosaïque débarque au musée en Herbe. Une apparition qui n’avait pas eu lieu…

James Lee Byars - Red Angel of Marseille ┬®Estate James Lee Byars - Courtesy, Galerie Michael Werner Cologne et New York - Cnap

A pied d’œuvre(s)

Jusqu'au 9 juillet 2017 Monnaie de Paris //   La face couchée de la sculpture Repartir de zéro, revenir aux origines de cet art pour le voir sous un nouvel angle, voilà le pari que s’est donné…


Expo in the City sur YouTube