On a vu (et adoré) Picasso Primitif au Musée du Quai Branly

Jusqu'au 23 juillet 2017
Musée du Quai Branly-Jacques Chirac//

Le Musée du Quai Branly fête sa 100ème exposition en convoquant le maître suprême qu’est Picasso aux côtés d’artistes dits primitifs. Un pari osé quand on sait à quel point Picasso réfutait toute influence des arts premiers sur son travail, et un pari remarquablement réussi lorsqu’on arrive ici, face à ce spectacle grandiose de 300 œuvres dont plus de 100 réalisées par l’artiste espagnol, des œuvres troublantes de similitudes, il faut l’avouer on se sait plus qui a fait quoi…

Pour la petite histoire, au début du 20ème siècle, Picasso va faire la découverte de ces arts premiers, d’abord chez son ami Derain, en tombant en extase devant un masque du Gabon, puis lors de sa visite mémorable au Musée du Trocadéro, qui est aujourd’hui le Musée de l’Homme, une visite qui va bouleverser à jamais sa vision de l’art. La première œuvre qui en découle ce sont les célébrissimes Demoiselles d’Avignon, une oeuvre que Picasso qualifiait d’ailleurs d’être sa « première toile d’exorcisme ».

Alors Picasso a beau nous dire qu’il ne connaît pas l’art nègre, nom que portaient les arts premiers à l’époque, on a pas mal de raisons de ne pas le croire sur parole, surtout quand on observe ces photos de son atelier, envahi par les œuvres venues d’Océanie, d’Afrique et d’Asie qu’il collectionne par centaines, masques, totems, fétiches et autres statuettes.

Pourquoi cette fascination ? Eh bien Picasso voit dans cet art quelque chose de sacré, d’universel. Et effectivement les formes sont réduites au minimum, elles sont immédiatement compréhensibles quelles que soient notre culture. Regardez ces yeux, ils sont résumés par deux trous, c’est l’essentiel. Les arts premiers sont à comprendre ici au sens d’actes premiers, actes créateurs et primordiaux. On se fiche du beau, ce qui compte c’est un message universel.

Universalité aussi dans cette exposition qui se rend accessible aux personnes en situation de handicap visuel, avec des moulages d’œuvres permettant de les toucher et de les comprendre, avec des guides en braille et un parcours aménagé. Une initiative trop rare qu’on salue.

Une exposition magique, au propre comme au figuré.

  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Jeune garçon nu
  • Tête de femme
  • Buste d'homme écrivant
  • Grande Nature morte au guéridon
  • MQB. Vue de l'exposition : "PICASSO PRIMITIF". Du 28 mars au 23 juillet 2017.
  • MQB. Vue de l'exposition : "PICASSO PRIMITIF". Du 28 mars au 23 juillet 2017.
  • MQB. Vue de l'exposition : "PICASSO PRIMITIF". Du 28 mars au 23 juillet 2017.
  • MQB. Vue de l'exposition : "PICASSO PRIMITIF". Du 28 mars au 23 juillet 2017.
  • MQB. Vue de l'exposition : "PICASSO PRIMITIF". Du 28 mars au 23 juillet 2017.
  • Peinture sur écorce
  • Masque anthropomorphe
  • Sculpture dédiée à Gou
  • Masque anthropomorphe
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly
  • Vue de l'exposition Picasso Primitif au musee du Quai Branly

 

Musée du Quai Branly- Jacques Chirac
Jusqu'au 23 juillet 2017
37 quai Branly, 75007 – RER Pont de l’Alma (C)
Mar, mer, dim de 11h à 19h – Du jeu au sam de 11h à 21h
Fermé le lun
Tarif : 10 € – Tarif réduit : 7 €

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus