Barbara
Barbara

MONACO// Borderline - Philippe Pasqua

Jusqu'au 30 septembre 2017 -
Musée océanographique de Monaco //

  • Face Off - Exposition BORDERLINE
  • Face Off - Exposition BORDERLINE
  • Golgotha - Exposition BORDERLINE
  • Le Chant Des Méduses - Exposition BORDERLINE
  • Le Chant Des Méduses - Exposition BORDERLINE
  • L'Effet Miroir - Exposition BORDERLINE
  • L'Effet Miroir - Exposition BORDERLINE
  • Narcisse - Exposition BORDERLINE
  • Narcisse - Exposition BORDERLINE
  • Philippe Pasqua face à Who should be scared - Exposition BORDERLINE
  • Philippe Pasqua finalisant Le Chant des Méduses - Exposition BORDERLINE
  • Philippine - Exposition BORDERLINE
  • Robert Calcagno, Directeur général, dans la mâchoire de Who should be scared - Exposition BORDERLINE
  • Santa Muerte - Exposition BORDERLINE
  • Santa Muerte - Exposition BORDERLINE
  • Soleils Noirs - Exposition BORDERLINE
  • Soleils Noirs en contrebas de la façade du Musée - Exposition BORDERLINE
  • The Wheel Of Time - Exposition BORDERLINE
  • Vanessa - Exposition BORDERLINE
  • Vanité - Exposition BORDERLINE
  • Who should be scared - Exposition BORDERLINE
  • Who should be scared - Exposition BORDERLINE

 

Art et Sciences se mêlent au musée Océanographique de Monaco. L’exposition Borderline offre un dialogue inédit entre les œuvres monumentales et contemporaines de Philippe Pasqua et la collection mythique du musée et de l’aquarium. L’art de Philippe Pasqua n’a rien de théorique ou d’hermétique, il se vit. On dévore des yeux ou on les détourne, mais on ne reste pas indifférent. L’artiste ne théorise rien et laisse toute latitude aux visiteurs pour interpréter ses œuvres, sculptures de bronze, d’onyx, de marbre et d’argent pouvant mesurer jusqu’à 5 mètres de haut et 25 mètres de long. Toutes monumentales dans leur force visuelle. Borderline fait ainsi écho à “l’immédiateté de l’art”, notion sacrée de Malraux, qui parie sur l’émotion directe que procure une oeuvre, le coup qu’elle porte au cœur. Art instinctif parfois violent mais aussi art de la raison. Toutes ses réalisations interrogent sur notre rapport à la nature, à la mort et à la renaissance, et ont vocation à créer une prise de conscience en faveur de la vie marine et terrestre. Une exposition aux frontières de la poésie et de l’engagement.

>> On a vu, on vous raconte !

Le musée nous laisse entrapercevoir l'oeuvre Le Chant des Méduses :

Monaco Musée océanographique
Du 5 mai au 30 septembre 2017

Avenue Saint-Martin, 98000 Monaco

https://www.oceano.mc/

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Barbara