La chaine Expo in the City
La chaine Expo in the City

David Hockney

Centre Pompidou
Du 21 juin au 23 octobre 2017 //

Peinture mécanique

La mort de la peinture ? David Hockney n’y croit pas ! Si comme l’explique Walter Benjamin dans son célèbre essai, « l’ère de la reproductibilité technique » a bouleversé notre manière de regarder les œuvres picturales, le génie de David Hockney est d’avoir totalement intégré les nouvelles technologies à son art, jusqu’à créer une « peinture mécanique ». Dès les années 1960, cet artiste britannique s’est imposé comme un des peintres les plus influents du moment. De ses œuvres de jeunesse ironiques et engagées à ses toiles les plus connues, le Centre Pompidou nous offre une vue panoramique du travail de l’artiste qui se posent comme un syncrétisme des multiples courants artistiques de l’époque. Pourtant, il semble inclassable. Sa peinture puise son inspiration chez les plus grands : la vivacité des couleurs et la joie de vivre qui s’en dégagent font penser à Matisse, à Jean Dubuffet, il emprunte le graphisme inspiré du graffiti mais surtout, il admire Picasso pour sa liberté de brasser des styles très divers. David Hockney est aussi reconnu pour ses innovations techniques, son usage de la photographie, du polaroïd, de l’imprimante qu’il utilise pour superposer les formes, du fax qui lui permettait d’envoyer instantanément ses réalisations à ses proches et même de l’IPad grâce auquel il diffuse ses œuvres sur le web. Tous ces amalgames donnent naissance à une peinture moderne aux couleurs vives, qui interrogent notre propre manière de voir le monde et les hommes. Prenez le temps de vous arrêter sur ses incroyables « doubles portraits » qui représentent à merveille la lutte qu’a mené l’artiste durant toute sa carrière pour peindre la réalité sans tomber dans un naturalisme qui consisterait à copier le réel.

  • David Hockney 9 Canvas Study of the Grand Canyon 1998 Huile sur 9 toiles - Centre Pompidou
  • David Hockney, The Four Seasons Woldgate Woods 2010-2011 36 videos numeriques - Centre Pompidou
  • David Hockney, The First Marriage 1962 - Centre Pompidou
  • David Hockney, Self Portrait 1954 Collage sur papier journal - Centre Pompidou
  • David Hockney, Schwimmbad Mittermacht (Paper Pool 11) 1978 - Centre Pompidou
  • David Hockney, Portrait d'un artiste - Centre Pompidou © David Hockney Photo Art Gallery of New South Wales Jenni Carter
  • David Hockney, Pacific Coast Highway and Santa Monica 1990 Huile sur toile - Centre Pompidou
  • David Hockney, Nichols Canyon 1980 Acrylique sur toile - Centre Pompidou
  • David Hockney, Looking at Pictures on a Screen 1977 - Centre Pompidou
  • David Hockney, Large Interior Los Angeles 1988 - Centre Pompidou
  • David Hockney, I'm in the Mood for Love 1961 Huile sur toile - Centre Pompidou
  • David Hockney, Henry Geldzahler and Christopher Scott 1969 - Centre Pompidou
  • David Hockney, Garden 2015 Acrylique sur toile - Centre Pompidou
  • David Hockney, Dream Inn Santa Cruz October 1966 - Centre Pompidou
  • David Hockney, Contre Jour in the French Style 1974 Huile sur toile - Centre Pompidou
  • David Hockney, Bigger Trees Near Warter or... 2007 Huile peinte sur 50 toiles - Centre Pompidou
  • David Hockney Le Parc des Sources Vichy 1970 - Centre Pompidou
  • David Hockney Domestic Scene Los Angeles 1963 - Centre Pompidou
  • David Hockney, A Bigger Splash 1967 Acrylique sur toile - Centre Pompidou

 

Le saviez-vous ?
En 2001, David Hockney publie Savoirs secrets, les techniques perdues des Maîtres anciens, un ouvrage dans lequel il soutient que depuis le XVème siècle, de nombreux peintres utilisaient des appareils optiques pour réaliser leurs œuvres. Cette théorie déclencha un débat virulent entre les historiens de l’art qui ont du mal à imaginer que les chefs-d’œuvre les plus appréciés de l'art occidental sont le fruit de telles techniques.

David Hockney is one of the most influent artists of his generation. His singular use of technologies in painting gives birth to amazingly modern and colorful works inspired by great artists such as Matisse, Dubuffet or Picasso.

Centre Pompidou
Du 21 juin au 23 octobre 2017
Place Georges-Pompidou, 75004 - M° Rambuteau (11)

Du mer. au lun. de 11h à 21h - Fermé le mar.
Tarif : 14 € - Tarif réduit : 11 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Ismail Bahri, Revers, 2016, serie de videos HD, son stereo, durees variables - Instruments au Jeu de Paume 2

Ismaïl Bahri - Instruments

Du 13 juin au 24 septembre 2017 - Jeu de Paume // À l’aube du XXe siècle, Henri Bergson interroge le besoin presque instinctif qu’a l’homme d’utiliser un instrument. Il en soulève un paradoxe : les…

LB_Birth-iridescence-24b

Iridescence - Art futuriste

Iridescence Du 27 mai au 18 juin 2017 //   Les six lauréats du prix Holographic Art se partagent l’Espace 24B et créent une série d’œuvres mêlant sculpture, lumière, relief et animation en…

Ed van der Elsken, Pierre Feuillette et Paulette Vielhomme s’embrassant au cafe Chez Moineau, Paris, 1953 - La vie folle au Jeu de Paume © Ed van der Elsken Collection Stedelijk Museum Amsterdam

Ed Van der Elsken - La vie folle

Du 13 juin au 24 septembre 2017 - Jeu de Paume // « Montre qui tu es » disait Ed Van der Elsken à ses modèles. Plus qu’une anecdote, cette petite phrase est la clef du travail du photographe…

thc013008

Meilleurs Ouvriers de France

Du 30 mai au 5 novembre 2017 Musée des Arts et Métiers //   À vos marques, prêt, créez ! Le savoir artisanal est à l’honneur au musée des Arts et Métiers. En collaboration avec le COET-MOF…


La chaine Expo in the City