Expo in the city YouTube
Expo in the city YouTube

Henri Landier

Du 19 septembre au 29 octobre 2017 -
Atelier d’Art Lepic //

  • © Atelier d'Art Lepic, tous droits réservés
  • © Atelier d'Art Lepic, tous droits réservés
  • © Atelier d'Art Lepic, tous droits réservés
  • © Atelier d'Art Lepic, tous droits réservés

 

Vive la vie !

En 1975, Henri Landier ouvre l’Atelier d’Art Lepic dans le quartier qui l’a vu grandir et s’épanouir : Montmartre. Le peintre à la palette lumineuse y anime des expositions, démonstrations de tirages de gravures, des conférences, des concerts et des pièces de théâtre pour maintenir vivante l’âme du Montmartre d’après-guerre et pour garder un contact privilégié avec ses amateurs.

Car Henri Landier cherche à aller à contre-courant de la fébrilité des musées où les visiteurs voient à toute vitesse au lieu de regarder et méditer. Et de fait, devant ses œuvres aux couleurs flamboyantes, on ne peut qu’être saisi par l’atemporalité du modelage qui rappelle celle des vitraux. Construit sur le cycle de l’existence, ce nouvel accrochage renforce cette impression d’un temps qui passe inexorablement mais calmement, comme étiré par la beauté des choses. La vie y est reconstituée, des enfants épanouis aux vieillards abîmés en passant par les couples heureux dans un hommage sublime et coloré.

Vive la vie ! C’est bien ce que l’on se dit en sortant de cette exposition enjouée. On ressent la joie de vivre d’Henri Landier à chaque coup de pinceau qu’il donne sur une toile. De grands aplats de couleurs, des tons très marqués, des mines réjouies ou pensives, des scènes festives ou quotidiennes, tels sont les ingrédients qui font d’Henri Landier un peintre au style tout à fait unique et décalé.

Au-delà de l’apparente légèreté de sa peinture, une véritable réflexion s’engage sur notre manière d’appréhender le temps qui passe. Il va jusqu’à railler la mort avec son très ironique Autoportrait posthume où il se représente en squelette rieur. Les relations hommes/femmes sont aussi au cœur de son œuvre, l’artiste explore les questions de l’amour, du désir et de l’absence, avec beaucoup de tendresse et d’humilité. Avec cet hymne à la joie, Henri Landier tente de nous rappeler que le but n’est pas une finalité en soi, mais que le chemin, le quotidien, est ce qui compte réellement. À méditer…

Le saviez-vous ? 
Henri Landier est aussi graveur. Sans doute l’un des derniers à posséder sa propre presse, il transmet sa passion pour cet art d’abnégation dont il craint l’extinction. Quelques-unes de ses 2000 gravures sont mises à l’honneur dans des expositions en novembre et décembre à l’Atelier d’Art Lepic.


This exhibition presents hundreds of Henri Landier’s latest pieces. He deals with daily life and nature showing how time is flowing. His works are easily identifiable with garish colour, funny faces and bawdy scenes.


Atelier d’Art Lepic
Du 19 septembre au 29 octobre 2017
1 rue Tourlaque, 75018
M° Blanche (2)
Du mar. au dim. de 14h à 19h – Fermé le lun.
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

George Segal, The Dancers, 1971 - George Segal à la Galerie Daniel Templon

George Segal

Du 9 septembre au 28 octobre 2017 -  Galerie Daniel Templon //  Figer le quotidien Considéré comme l’un des plus grands sculpteurs du Pop Art, George Segal a pourtant commencé en tant que peintre…

Chongqing-003

Métamorpolis - Tim Franco

Jusqu’au 1er octobre 2017 Maison de la Chine En Chine, il existe une ville du nom de Chongquing. Elle s’étend parmi les collines et abrite le barrage des Trois-Gorges, barrage hydraulique le…

Alain Fleischer, La traversée des apparences, 1987 - Exposition Alain Fleischer, Passages clandestins Transferts, Transformations et Restes au Centre des Arts d'Enghien-les-Bains

Alain Fleischer

Du 22 septembre au 31 décembre 2017 -  Centre des Arts // Une seule assignation ne suffirait pas à résumer le spectre d’activités d’Alain Fleischer. L’expression d’artiste « touche à tout » se…

© Gérard Paris-Clavel

Gérard Paris-Clavel

Du 7 septembre au 12 novembre 2017 -  Maison d’Art Bernard, Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques // AVEC Révolte silencieuse ne veut pas dire inaudible. On peut se rebeller sans…


Expo in the city YouTube