Expo in the City sur YouTube
Expo in the City sur YouTube

Steven Pippin

Centre Pompidou
Du 14 juin au 11 septembre 2017 //

À contre-courant

  • Steven Pippin au Centre Pompidou 14-06 - 11-09
  • Steven Pippin au Centre Pompidou 14-06 - 11-09
  • Steven Pippin au Centre Pompidou 14-06 - 11-09
  • Steven Pippin au Centre Pompidou 14-06 - 11-09 (4)

 

Dans les années 80, la révolution numérique est déjà en marche alors que Steven Pippin, à contre-courant, se fait connaître par des photographies prises à l’aide d’objets transformés en chambres noires. De l’armoire au réfrigérateur, de la baignoire à la machine à laver, des toilettes publiques aux salles d’exposition, tout y passera, y compris le Photomaton qui représente pour lui « la machine célibataire » du fait qu’elle fasse tout-en-un : appareil photo, appareil à développer et à tirer des images prêtes à consommer. À l’image d’un performer, il fait de la photographie un spectacle. En 1993, dans des conditions acrobatiques, l’artiste convertira ainsi les sanitaires du train Londres-Brighton en studio et laboratoire pour la durée du voyage : The Continued Saga of an Amateur Photographer. L’exposition présentera le travail de l’artiste depuis 1984 mais aussi ses appareils conçus ou trafiqués. Une technique archaïque de la photographie qui rappelle celle du photographe tchèque Miroslav Tichy qui utilisait des boîtes de conserve, cartons de chaussures ou encore paquets de cigarettes en guise de boîtier et un rouleau de papier toilette avec lentille de plexiglas pour l’objectif. Steven Pippin, au-delà d’explorer la technique, fait de la photographie une aventure de l’image, qu’elle soit instantanée ou en mouvements. Son processus créatif relève d’une épopée !

Le saviez-vous ? En hommage à Muybridge, un Anglais émigré à San Francisco en 1878, l’artiste disposa en ligne douze chambres photographiques pour décomposer les mouvements d’un cheval au galop. Pippin rejoue Muybridge en lançant un cheval dans une laverie pour en saisir le mouvement, les machines à laver servant aussi au développement des images, Landromat Locomotion : un exploit !
Pippin is a photographer and sculptor who refers to the origins of the photographic medium in a sarcastic way, making self-portraits using a room, bathtub, wardrobe, washing machine, and other objects that he has converted into pinhole cameras.

 

Centre Pompidou
Du 14 juin au 11 septembre 2017
Place Georges-Pompidou, 75004 –  M° Rambuteau (11)

Du mer. au lun. de 11h à 21h
Fermé le mar. - Entrée libre
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

first-creatures-helen-frankenthaler-gagosian

Helen Frankenthaler - Expressionnisme abstrait

Du 9 juin au 29 juillet 2017 Gagosian Gallery //   L’artiste expressionniste Helen Frankenthaler met en lumière des créations exposées pour la première fois. Elle nous livre ainsi une sorte de…

Brusk-Paontonime-Galerie-Laurent-Strouk

Brusk - L'art des rues

Du 8 juin au 15 juillet 2017 Galerie Laurent Strouk //   Passionné de la culture hip-hop et diplômé de l’école des Beaux-Arts de Saint-Etienne, Brusk, jeune street artiste français, est un…

SHIOTA (1)

Chiharu Shiota

Du 20 mai au 22 juillet 2017 Galerie Templon //   Dans les mailles du filet Chiharu Shiota tisse et déploie une œuvre arachnéenne, enveloppant l’espace fil après fil et donnant du volume à cet…

Expo_Jeanne 3 dessins sur papier peint

Jeanne Susplugas

Jusqu’au 12 août 2017 Galerie VivoEquidem   Touriste chez soi Être un touriste, c’est partir, aller là où l’on n’a pas l’habitude d’aller, là d’où on ne vient pas. C’est être de passage. À…


Expo in the City sur YouTube