Pierre et Gilles, Clair obscur
Pierre et Gilles, Clair obscur

Agathe May - Gravures oniriques

Du 11 mai au 11 juin 2017
Palais de l'institut de France //

  • Haute et basse-cour, Agathe May, Palais de l'Institut de France
  • Un monde en profondeur, Agathe May, Palais de l'Institut de France
  • Allongés dans les fleurs, Agathe May, Palais de l'Institut de France
  • Allongés dans les fleurs #2, Agathe May, Palais de l'Institut de France
  • Lacrimae - Les yeux pour pleurer, Agathe May, Palais de l'Institut de France
  • Mourir oui, mais en technicolor, Agathe May, Palais de l'Institut de France

 

Une rétrospective qui retrace les vingt dernières années de la lauréate du prix de gravure Mario Avati. Les œuvres d’Agathe May, qui se créent par le dessin et évoluent ensuite en gravure, sont inspirées de l’univers de l’artiste. Elle dessine ce qu’elle connaît, et sa grande sensibilité y ajoute une douceur, une dimension onirique comme une escapade dans l’imaginaire. Les couleurs douces côtoient les noirs et blancs et sont pleines d’une paresse poétique que l’on se plaît à contempler. Ces émotions à fleur de peau sont un pilier dans l’œuvre de May. Elles l’inspirent et lui trouvent de nouvelles inspirations, plus actuelles et plus concrètes. Une partie de son travail renvoie ainsi aux préoccupations écologiques, peuplant sa bien-aimée nature de déchets. Elle crée ainsi un art engagé où la peur et la colère peuvent être présentes aux côtés de la bonté et de la félicité, comme une véritable boîte de Pandore. Les ressources d’Agathe May font d’une technique difficile un tremplin pour son imagination et ses émotions, et proposent une palette étonnante de créations.

 

Le saviez-vous ?

Le prix de gravure Mario Avati est un prix destiné à encourager la gravure contemporaine. Il a été attribué pour la première fois en 2013 et a été créé en l’honneur du graveur Mario Avati qui a consacré toute sa vie à cet art. Ce prix est d’envergure internationale. Agathe May est lauréate de la quatrième édition et confirme ainsi son talent et sa notoriété dans l’art de l’estampe.

 

Agathe May is the laureate of the 4th edition of the Mario Avati’s Engraving price. Her work wavers between dream and reality. The artist’s great sensitivity is her main source of inspiration and helps her create pieces that can be sweet and tender as well as bitter and dark, just like Pandora’s box. Pastel colors and black and whites alternate in her art, and her resourcefulness leads to a vast panel of creations.

 

Palais de l’Institut de France
Du 11 mai au 11 juin 2017
27 quai de Conti, 75006 – M° Pont Neuf (7)

Du mar. au dim. de 11h à 18h – Fermé le lun.
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Thierry Fontaine-La longue traversee-2005-archipel-terrasse-de-nanterre

Archipel - Les îlots de la Terrasse

Jusqu’au 30 juin 2017 Les Terrasses de Nanterre //   La création de Thierry Fontaine complimente l’espace public à l’esthétique remarquable qu’est la Terrasse. Son exposition est disposée sans…

CATE BLANCHETT_HARCOURTxBERCY

Les icônes du cinéma - La lumière des flashs

Jusqu'au 4 septembre  2017 Bercy Village //   Bercy Village se met sur son 31 pour célébrer Cannes et son festival. Venez découvrir ou redécouvrir les portraits de trente personnalités,…

Agroecologie au Sahel. 
Planter des arbres pour faire reverdir le Sahel. L'association Terre Verte encourage la plantation des arbres au Burkina Faso depuis plus de trente ans.

Empreinte

Jusqu’au 29 septembre 2017 - Pavillon de l’Eau // Rendre ce que l’on emprunte Explosion démographique, urbanisation croissante, industrialisation ou encore réchauffement climatique, autant de faits…

© Nicolas Clauss

Endless Portraits - Nicolas Clauss

Le Centquatre Paris Jusqu’au 6 août 2017 // Arrêt sur image Photos ou vidéos ? Difficile de définir les œuvres de Nicolas Clauss. Le principe semble pourtant simple : un visage immobile devant un…


Pierre et Gilles, Clair obscur