Expo in the city YouTube
Expo in the city YouTube

Ismaïl Bahri

Du 13 juin au 24 septembre 2017 -
Jeu de Paume //

  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • © Tous droits réservés © Jeu de Paume
  • Photo Adrien Chevrot © Jeu de Paume

 

Instruments

À l’aube du XXe siècle, Henri Bergson interroge le besoin presque instinctif qu’a l’homme d’utiliser un instrument. Il en soulève un paradoxe : les conséquences de l’hyper mécanisation de notre société pourraient mener à une forme d’aliénation alors même que l’instrument est nécessaire pour atteindre un nouveau niveau de connaissance du monde. L’instrument a une place centrale dans l’œuvre d’Ismaïl Bahri. Il est l’intermédiaire entre le monde physique et celui des idées. L’artiste tunisien présente ici ses travaux les plus reconnus ainsi que d’autres moins souvent montrés, voire inédits, interrogeant notre rapport aux outils que nous utilisons au quotidien. S’il privilégie la vidéo, dont la lenteur est un élément décisif, il ne tourne jamais le dos au dessin, à la photographie ni à l’installation. Ses œuvres sont souvent une confrontation entre deux matériaux, le sable et la peau, le papier et le feu ou encore la neige et le fil à coudre. On regarde simplement l’effet que l’un a sur l’autre, comment ils se transforment ou se détruisent l’un l’autre, parfois de manière presque imperceptible. En résultent des constructions fragiles, sous tension, poétiques et ouvertes à toute interprétation. Ismaïl Bahri nous invite à regarder autrement ces objets du quotidien tout en nous rappelant la beauté et la fragilité de nos existences. Vous serez certainement étonné de voir ce que provoque la simple contemplation d’une feuille de papier consumée par une petite flamme allumée en son centre et se propageant doucement. À la fin, la feuille disparaît tout comme ce trou qui l’a emporté. Dans les travaux d’Ismaïl Bahri, l’instrument n’apporte pas de réponses nouvelles, mais comme le souligne Bergson, il ouvre le champ des questions.

Each of Ismaïl Bahri’s work is a face to face between two material : paper and fire, skin and water… His videos and installations study the effect of one object upon another, giving birth to very sensitive and powerful images.

Jeu de Paume
Du 13 juin au 24 septembre 2017
1 place de la Concorde, 75008 

M° Concorde (1/8/12)
Du mer. au dim. de 11h à 19h – Nocturne le mar. jusqu’à 21h – Fermé le lun.
Tarif : 10 € - Tarif réduit : 7,50 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Expo in the city YouTube