YouTube
YouTube

On a été conquis par l'exposition Peindre la Banlieue du Musée de la Carte à Jouer

Du 17 mai au 13 août 2017 - 
Musée Français de la carte à jouer //

Rien à dire.

Peindre la Banlieue, ce qui est fou c’est qu’aujourd’hui y a presque une connotation négative dans cette expression, mais il y a un siècle et demi, c’était synonyme de peindre le paradis, et c’est ce qu’on va découvrir ici.

On va re-découvrir la banlieue avec des yeux émerveillés, comme l’étaient ceux des peintres du XIXeme siècle. La banlieue c’est pour eux un espace rêvé, les avantages de la ville sans ses inconvénients, un coin de nature vivant et actif, une nouvelle terre d’expérimentations picturales.

Les 63 peintures exposées viennent des plus grands musées de France, que des chefs-d’œuvre. Et ici, on va replonger dans cette vision idyllique, idéalisée en tous cas, des environs de Paris, avec un double visage : terre brute et sauvage, retour à la nature. Et monde en mutation, en pleine modernité industrielle. Et ce qui est superbement bien réalisé dans cette exposition, c’est de constater que ça ne pose aucun problème aux artistes de faire cohabiter deux visions complètement opposées, au contraire.

Avec la banlieue, les peintres fantasment un retour à une nature vierge, des paysages vides de toute présence humaine comme Carpeaux avec son Mont Valérien, ou Gauguin, méconnaissable ici avec cette œuvre de jeunesse réalisée quand il était encore agent de change. La banlieue c’est aussi pour les artistes la survivance de l’agriculture, avec des troupeaux et des fermes, inimaginables aujourd’hui aux portes de Paris, la dernière ferme quitte Issy-les-Moulineaux en 1960. Berthe Morisot l’une des premières femmes impressionnistes peint ici le travail des foins, les travaux agricoles. C’est ça qui plait, le côté archaïque, travail manuel, brut, la communion avec la nature.

  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01961
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01975
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01981
  • MAURICE DE VLAMINCK, CLAMART, huile sur toile, 65 x 45 cm, coll. part.
  • MAURICE DENIS, UN COIN DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, 1898, Huile sur carton, 20,5 x 27,5 cm, coll. Musée Rolin, Autun, inv. CH 154 (2)
  • 94 MUSEE DE NOGENT SUR MARNE                                 LE TABLEAU DE A. HERVIER DE ROMAND
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01889
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01892
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01894
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01904
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01906
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01913
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01917
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01920
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01929
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01934
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01937
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01938
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01939
  • Expo Peindre la banlieue - Musée français de la carte à jouer DSC01946

 


Mais si c’était que la nature et l’agriculture, ce serait la campagne et pas la banlieue. Ce qui fascine surtout les artistes, c’est je vous le disais ce double visage d’une banlieue en pleine révolution. C’est l’apparition de nouveaux transports sans lesquels on ne pourrait tout simplement pas aller en banlieue, et encore moins l’explorer. Regardez par exemple ici ce tableau qui montre la construction de la station de métro d’Issy. Autre transformation, et non des moindres, eh bien c’est l’implantation d’usines, avec leurs cheminées adorées par les peintres pour leur architecture verticale et leurs fumées qui se confondent avec les nuages à l’horizon. Avec parfois un éclairage presque surnaturel donné aux paysages industriels, fantasmés, comme si les usines sortaient des antres d’une terre désertique.

Musée Français de la carte à jouer
Du 17 mai au 13 août 2017
16 rue Auguste Gervais, 92130 Issy-les-Moulineaux - M° Mairie d’Issy (12)
Du mer. au ven. 11h-17h, sam. et dim. 14h-18h
Fermé les lun. et mar.
Tarif : 4,70 € - TR : 3,60 € - Gratuit -26 ans

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Xu

On a vu Xu Zhen, l'expo qui choque les cultures à la Galerie Perrotin

Jusqu'au 29 juillet 2017 Galerie Perrotin // Xu Zhen, vous ne connaissez pas encore ? Eh bien écoutez, il s’agit de l’un des plus grands artistes chinois de la scène internationale, une star…

Lek

On a vu l'expo immersive de l'atelier Lek & Sowat au Pavillon Carré Baudouin

Jusqu’au 22 juillet 2017 - Pavillon Carré de Baudouin // Lek et Sowat, le plus célèbre duo de graffeurs du moment, ceux qui ont été les premiers street-artistes à être accueillis à la Villa…

street-art (1)

On a vu l'expo de street-art (gratuite et branchée) de la galerie Brugier-Rigail

Jusqu'au 21 juin 2017 Galerie Brugier-Rigail // La galerie Brugier Rigail fait partie de ces galeries décomplexées dans lesquelles dès que vous rentrez, vous vous sentez tout de suite à…

FR-ALL

On a vu l'exposition France-Allemagne(s) au Musée de l'Armée

Jusqu'au 30 juillet 2017 Musée de l’Armée // Cette exposition, elle nous raconte une guerre étonnamment oubliée aujourd’hui. Cette guerre, qui s’est déroulée entre 1870 et 1871 a été occultée…


YouTube