Bharati
Bharati

Malick Sidibé

Du 20 octobre 2017 au 25 février 2018 - 
Fondation Cartier pour l'art contemporain //

  • © Malick Sidibé / Collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris
  • © Malick Sidibé / Collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris
  • © Malick Sidibé / Collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris
  • © Malick Sidibé / Courtesy Magnin-A
  • © Malick Sidibé / Collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris
  • © Malick Sidibé / Courtesy Magnin-A

 

Mali Twist

Dans les années 1960, le Mali accède à son indépendance. Malick Sidibé, alors jeune photographe, devient le témoin privilégié de l’euphorie d’une société en pleine mutation. Des mariages aux surprises-parties, il est de toutes les fêtes insouciantes organisées par la classe moyenne bamakoise. Au flash, il immortalise sur le vif la jeunesse endimanchée qui twiste, rock and danse jusqu’à l’aube le long du fleuve Niger. C’est le temps des yéyés, des 45 tours, de l’ouverture à la mode occidentale et surtout de l’espoir. La spontanéité, la sensibilité et l’humour qui se dégagent des clichés de Malick Sidibé feront de lui le photographe emblématique d’une Afrique décomplexée. Une joie qui imprègne également ses portraits de studio qui, comme ceux de Seydou Keïta, montrent des hommes et des femmes qui se mettent en scène. Mais face à son aîné qui s’est fait le chantre de l’élégance, le « trésor national » exhibe des poses artificielles et des postures incongrues dont surgissent l’insolite. Vous ne pourrez que jubiler devant les quelques 250 photographies présentées à la Fondation Cartier, des œuvres iconiques aux tirages vintage inédits.

Le saviez-vous ?
Malick Sidibé reçoit le lion d’or à la biennale de Venise en 2007 mais c’est en 1995 que débute sa consécration avec la première exposition monographique hors du continent africain organisée par… la Fondation Cartier pour l’art contemporain ! Un retour aux sources tout naturel pour celle qui a à cœur de faire découvrir les artistes africains.

Also known as « the eye of Bamako », Malick Sidibé is a famous photographer who immortalized the euphoria of Bamako’s young people after the country gained independence.

Fondation Cartier pour l’art contemporain
Du 20 octobre 2017 au 25 février 2018
261 boulevard Raspail, 75014 - M° Raspail (4/6)
Du mar. au dim. de 11h à 20h - Le mar. jusqu’à 22h - Fermé le lun.
Visite guidée gratuite du mar. au ven. à 18h
Tarif : 10,50 € - Tarif réduit : 7 € - Gratuit -13 ans - Gratuit -18 ans mer.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Zamecznik_Wokciech,_Sans_titre,_Ensemble,_1963_-_Exposition_Photographisme_Ifert,_Klein,_Zamecznick_au_Centre_Pompidou[1]

Photographisme - Klein, Ifert, Zamecznik

Jusqu'au 29 janvier 2018 - Centre Pompidou // Photo-graphismes à Pompidou Le Centre Pompidou propose une exposition qui réconciliera l’histoire commune entre photographie et arts graphiques ! En…

CJacrot_Shine in every Shade

Christophe Jacrot

Du 5 décembre 2017 au 13 janvier 2018 - Galerie de l'Europe // New York in Black Depuis une dizaine d’années, Christophe Jacrot s’intéresse aux conditions climatiques. À ces instants somptueux et…

J. Jackson ou Philip Adolphe Klier, Sans titre, Le Coin sud-ouest de la Shwedagon, Yangon - Exposition Images birmanes, trésors photographiques du MNAAG au Musée Guimet

Images birmanes

Du 18 octobre 2017 au 22 janvier 2018 -  Musée national des arts asiatiques - Guimet //  Trésors photographiques du MNAAG Devenue une province de l’Inde britannique en 1886, la Birmanie des…

A Na Sam, pour le colonel Gilles, il n’y a que des nuits sans sommeil - Guerre d'Indochine, studio willy rizzo

La guerre d'Indochine

Jusqu'au 13 janvier 2018 - Studio Willy Rizzo // Willy Rizzo, un photographe à contre-emploi En 1952, la guerre d’Indochine fait rage. Les photographes de presse se succèdent pour tenter…


Bharati