Barbara
Barbara

On a vu et été émerveillé par l'exposition Dior aux Musée des Arts Décoratifs

Jusqu'au 7 janvier 2018 - 
Musée des Arts Décoratifs //

On se rend aujourd’hui dans l’une des expositions les plus grandioses de l’année, au sublime musée des Arts Décoratifs qui consacre 3000m² à la Maison Dior, dont on célèbre cette année les 70 ans. Et c’est un véritable coup d’éclat auquel on assiste ici, avec cette exposition magistrale, mise en scène de manière absolument spectaculaire avec une scénographie à couper le souffle. 300 modèles défilent ici, accompagnés de centaines d’accessoires de mode, chapeaux, sacs, bijoux, souliers… On va partir à la rencontre de Monsieur Christian Dior, couturier de génie, qui en 10 ans de carrière à peine a révolutionné la mode féminine.

Et l’exposition regorge de trésors avec des modèles de haute-couture flamboyants, d’une richesse exceptionnelle, aux côtés de carnets de croquis, de documents d’archives jamais vus, et même d’œuvres d’art venues des plus grands musées du monde. Et ces chefs-d’œuvre ne sont pas là par hasard. Saviez-vous que Christian Dior était galeriste avant de devenir le couturier que l’on connait aujourd’hui ? Il était l’ami de Dali, Picasso, Bernard Buffet dont on verra d’ailleurs le portrait qu’il avait fait de Monsieur Dior…

Il admirait les toiles impressionnistes de Monet ou les femmes à la rose d’Elisabeth Vigée Lebrun ou les bouquets de Fantin Latour… Cet homme sans diplôme fut sacré empereur de la mode en 1947, un seul défilé, son New Look qui pulvérisa les canons de beauté de la mode féminine, en faisant une silhouette triomphante, lui ajoutant de la couleur, de l’intensité, de la légèreté, tournant le dos à l’austérité et à la grisaille d’après-guerre. Un nouveau souffle qui changera l’histoire de la mode, lui ouvrant la porte du rêve. La couleur justement, avant même la matière, c’est bien là le fil conducteur de ses créations. Vert émeraude, bleu nuit, rouge feu, jaune d’or, la palette de l’artiste semble infinie.

  • Christian Dior, robe Junon, 1949, Musée des Arts Décoratifs
  • Christian Dior, robe Opéra bouffe, 1956, ligne Aimant, Musée des Arts Décoratifs
  • Yves Saint Laurent pour Christian Dior, robe Bonne Conduite, 1958, Musée des Arts Décoratifs
  • Marc Bohan pour Christian Dior. Tailleur Gamin, 1961, Musée des Arts Décoratifs
  • Gianfranco Ferré pour Christian Dior, robe Palladio, 1992, Musée des Arts Décoratifs
  • John Galliano pour Christian Dior. Ensemble Shéhérazade, 1998, Musée des Arts Décoratifs
  • Raf Simons pour Christian Dior, robe du soir en satin d’après la peinture SP178 de Sterling Ruby, 2012, Musée des Arts Déoratifs
  • Maria Grazia Chiuri pour Christian Dior. Robe Essence d’herbier, 2017, Musée des Arts Décoratifs
  • Christian Dior, couturier du rêve, musée arts déco

 

On a  le sentiment ici d’être invité dans un bal majestueux, d’entrer dans un jardin fantasmagorique habité de fleurs blanches du sol au plafond, de déambuler dans des appartements impériaux ou de se faufiler dans les ateliers de création les plus confidentiels. L’esprit Dior est bien là, Dior dont Cocteau aimait dire qu’il avait un nom magique, fait de Dieu et d’or. Robes du soir en tulle brodé de paillettes, jupes en satin brodé, escarpins de velours, cuir, vison, plumes, cristaux… Christian Dior et ses héritiers, Yves Saint Laurent, John Galliano et les autres, nous enchantent avec des modèles d’une élégance éblouissante. On ressort d’ici avec des étoiles plein les yeux.

Musée des Arts Décoratifs
Du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018
107 rue de Rivoli, 75001 - M° Pyramides (7/14)
Du mar. au dim. de 11h à 18h- Jeu. jsq 21h- Fermé le lun.
Tarif : 11 € - TR : 8,50 € - Gratuit - de 18 ans 
Accessible aux personnes à mobilité réduite

> Plus de vidéos d’expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

degas

On a vu l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay

Jusqu'au 25 février 2018 - Musée d'Orsay // Alors c’est vrai qu’on ne parle que de centenaires ces derniers temps, en cette année 2017 renommée l’Année Rodin, mais pourquoi oublier Degas, cet…

soldat

On a vu et on s'est mis Dans la peau d'un soldat au Musée de l'Armée

Jusqu'au 28 janvier 2018 - Musée de l’Armée // Que fait donc un soldat durant ces longues heures qui précèdent le combat ? Pour la première fois, une exposition se penche sur cette question…

NUITS PARIS

On a vu l'exposition Les Nuits Parisiennes à l'Hôtel de Ville de Paris

Jusqu'au 27 janvier 2018 - Hôtel de Ville // Avis aux amoureux de Paris, 2 siècles de vie nocturne qui ont fait de Paris la Ville Lumière se déroulent à l’Hôtel de ville de Paris. Ces Nuits…

FLEISHER

On a vu l'exposition Alain Fleischer au Centre d’Art d’Enghien les Bains

Jusqu'au 31 décembre 2017 -  Centre des Arts // Le Centre d’Art d’Enghien c’est LE pôle artistique le plus novateur de France, dédié uniquement aux technologies dans l’art. L’artiste ici c’est…


Barbara