fbpx
Minsky
Minsky

On a vu l'exposition Henri Manguin au musée des Impressionnismes à Giverny

Jusqu'au 4 novembre 2017 -
Musée des Impressionnismes //

Henri Manguin, c’est l’un des plus incroyables artistes du début du 20ème siècle, un nom étonnamment presque tombé dans l’oubli aujourd’hui. Face à ses œuvres, on ne peut que tomber sous le charme. Mais c’est un très rare privilège de pouvoir les admirer car elles sont dispersées dans des collections privées du monde entier. 93 œuvres sont exposées ici, ce qui est absolument exceptionnel.

A l’origine, l’artiste a une formation très classique, il suit les cours de Gustave Moreau, est copiste au Louvre et maîtrise toutes les techniques artistiques, encre de chine, fusain, pastel, aquarelle, huile. Puis sa peinture prend un virage inattendu, avec une gamme chromatique qui semble infinie, les teintes sont pures, posées par touches franches. Dès le début de l’exposition, on tombe face à face avec un autoportrait d’Henri Manguin, le seul qu’il ait réalisé. Une œuvre qui annonce la couleur si l’on peut dire, avec ses bleus, ses jaunes, ses verts, qui n’auraient en théorie aucune place sur un visage mais qui s’orchestrent incroyablement harmonieusement ici. Le poète Guillaume Apollinaire qualifiait Manguin de « peintre voluptueux » face à ce feu d’artifice de couleurs. Ses toiles colorées, sont éprises de soleil, d’intimité, de bonheur. Un doux mélange entre l’impressionnisme et ses touches délicates et sensibles, et le fauvisme aux couleurs pures et chatoyantes dont il est d’ailleurs à l’origine avec son ami Matisse. Un travail qui scandalisait les critiques d’art à l’époque.

  • Henri Manguin Autoportrait, 1905 - La volupté de la couleur au musée des impressionnismes de Giverny
  • Henri Manguin Claude en rouge lisant, 1909 - La volupté de la couleur au musée des impressionnismes de Giverny
  • Henri Manguin Jeanne sur le balcon de la Villa Demiere, 1905 - La volupté de la couleur au musée des impressionnismes de Giverny
  • Henri Manguin Les Aloes en fleurs a Cassis, 1913 1909 - La volupté de la couleur au musée des impressionnismes de Giverny
  • Henri Manguin Saint-Tropez, le coucher de soleil, 1904 - La volupté de la couleur au musée des impressionnismes de Giverny
  • Huile sur toile, 61 X 50 cm, 1903-194, catalogue no 99
  • Henri Manguin La Pinede à Cavaliere, 1906- La volupté de la couleur au musée des impressionnismes de Giverny
  • IX_05.tif
  • Vue de l'exposition Manguin au Musée des Impressionnismes de Giverny
  • Vue de l'exposition Manguin au Musée des Impressionnismes de Giverny
  • Vue de l'exposition Manguin au Musée des Impressionnismes de Giverny
  • Vue de l'exposition Manguin au Musée des Impressionnismes de Giverny
  • Vue de l'exposition Manguin au Musée des Impressionnismes de Giverny

 

Difficile à imaginer aujourd’hui face à ces tableaux qui respirent la joie de vivre, le bonheur de peindre, l’amour de la nature et de la vie. L’amour justement, sa raison de peindre, avec sa femme qu’il peint sous toutes les coutures ; Jeanne Manguin, sa muse, son éternel modèle, qui rayonne sous le pinceau de son cher Henri, dans des toiles empreintes de gaieté et d’une sensualité heureuse. Et après avoir été ébloui par la gamme chromatique de ce coloriste de génie, laissez-vous aller à une flânerie dans les jardins du musée, conçus comme la palette d’un artiste.

Musée des Impressionnismes de Giverny
Jusqu'au 4 novembre 2017

99 rue Claude Monet, 27620 Giverny

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Gilgian Gelzer, Domaine de Kerguéhennec

On a vu l'exposition Gilgian Gelzer au Domaine d Kerguéhennec

Jusqu'au 27 mai 2018 - Domaine de Kerguéhennec // On se souvient de l’œuvre de Gilgian Gelzer lorsqu’il était intervenu il y a 3 ans au Château de Kerguéhennec pour réaliser un dessin mural…

Black dolls vignette

On a vu l'exposition Black Dolls, la collection de Deborah Neff à la Maison rouge

Jusqu'au 20 mai 2018 - La maison rouge // La Maison Rouge accueille des Poupées Noires. Pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de la plus grande collection au monde, celle de Deborah Neff, qui…

Jules Adler Evian

On a vu l'exposition Jules Adler au Palais Lumière d'Evian

Jusqu'au 21 mai 2018 - Palais Lumière // Jules Adler fait partie de ces artistes oubliés aujourd’hui, sans doute effacé dans la mémoire collective par la vague impressionniste de la fin du XIXe…

vignette youtube FAUTRIER

On a vu Jean Fautrier au Musée d'Art Moderne

Jusqu'au 20 mai 2018 -  Musée d'Art Moderne de la ville de Paris //  Il n’est pas anormal que vous ne connaissiez pas bien Jean Fautrier. Un oubli qu’entend bien réparer le Musée d’Art moderne de…


Minsky