Mémorial Acte
Mémorial Acte

Albert Renger-Patzsch

Du 17 octobre 2017 au 21 janvier 2018 - 
Jeu de Paume // 

  •  © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, ZülpichWilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017
  •  © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017
  • © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde / ADAGP, Paris 2017
  • © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017
  • © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017
  • © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017
  • © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017
  • © Albert Renger-Patzsch / Archiv Ann und Jürgen Wilde, Zülpich / ADAGP, Paris 2017

 

Les choses

Die Welt ist schön [Le Monde est beau] d’Albert Renger-Patzsch paraît en 1928. Considéré comme l’un des livres fondamentaux de l’histoire de la photographie et où la Nouvelle Objectivité est à son sommet, son auteur lui aurait préféré le titre Die Dinge [Les Choses]. Une dénomination qui éclaire son œuvre prolifique aux multiples thèmes et genres : des gros plans de plantes et de fleurs de ses débuts aux paysages de Wamel en passant par l’immortalisation des lieux, bâtiments et objets de la zone industrielle de la Ruhr, le regard de cette figure influente du XXème siècle s’évertue constamment à figer de manière rigoureuse la réalité vernaculaire qui l’entoure. De l’attention scrupuleuse aux détails, aux structures et aux formes des choses surgit une beauté formelle qui atteste du potentiel artistique de la photographie. Car Albert Renger-Patzsch est aussi connu pour ceci : son travail a été déterminant dans l’affirmation de ce qui deviendra le 8e art. Entre description et poésie, ses clichés s’approchent aux plus près des sujets en même temps qu’ils mettent en évidence la multiplicité de perceptions du médium photographique. Une rétrospective immanquable, tant pour son ampleur que pour la méticulosité somptueuse des tirages exposés.

From rigorous pictures of flowers to meticulous pictures of German industrial constructions in the 1920s, the work of Albert Renger-Patzsch contributed to consider photography as an art.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

W20579AvobeBaikalHD_preview

Juan Uslé

Du 30 novembre 2017 au 20 janvier 2018 - Galerie Lelong // La noche se agita C’est le flux de la nuit qui coule dans les toiles du peintre espagnol Juan Uslé. On entendrait presque le bruit…

Barbara_IMG0700043544_preview

Barbara, du bout des lèvres

Du 11 novembre au 18 janvier 2018 - Palais Brongniart // Faire revivre le passé avec le futur L’Ina rend hommage à la chanteuse Barbara en lui dédiant une “exposition augmentée” sur les grilles…

© Louis-Claude Duchesne

Lieux saints partagés

Du 24 octobre 2017 au 21 janvier 2018 -  Musée national de l’Histoire de l’Immigration - Palais de la Porte Dorée // Coexistence en Europe et en Méditerranée La tâche n’est pas mince, mais…

Lydie Arickx - Huile et pigments sur toile émeri – 400 x 300cm

Lydie Arickx – Gravité

Jusqu’au 20 janvier 2018 - Loo & Lou Gallery // Avec sa nouvelle exposition, Lydie Arickx arrache la peinture à la pesanteur et fait léviter les corps dans d’improbables positions. Elle défie…


Mémorial Acte