Barbara
Barbara

On a vu l'exposition Jardin Secret des Hansen au musée Jacquemart-André

Jusqu'au 22 janvier 2018 -
Musée Jacquemart-André //

C’est manifestement devenu la signature du musée Jacquemart-André : nous faire découvrir des collections particulières exceptionnelles. Place donc ici à celle des Hansen, un riche couple danois qui eut la bonne idée au début du XXème siècle, de dépenser sa fortune dans l’achat de chefs-d’œuvre français. Pour la première fois, ces toiles reviennent chez elles, en France, et c’est pour notre plus grand plaisir.

Le titre de l’exposition, le Jardin secret des Hansen, est digne d’un roman intime et palpitant. Mais loin de rentrer dans l’intimité du couple, l’exposition nous propose surtout un accrochage de chefs-d’œuvre qui témoignent du très bon goût des époux pour l’art de leur temps. Leur crédo, si l’on peut dire, c’est de cibler des instants décisifs dans la vie des peintres. Pas n’importe quels peintres tant qu’à faire, puisqu’on ne parle ici que de grands maîtres : Courbet, Degas, Monet, Renoir, Pissarro ou Cézanne, Manet, Matisse ou encore Gauguin… De très grands noms qui feront donc office de garantie de chefs-d’œuvre.

Regardez ce Monet par exemple, qui est en réalité une étude de paysage pour son chef-d’œuvre « Déjeuner sur l’herbe ». La corbeille de poires de Manet est ici aussi, une des œuvres préférées du couple, puisqu’ils avaient pour très chic habitude de la présenter à leurs invités en guise de « second dessert ». Dans une petite pièce, un Degas atypique aux teintes plus sombres, montre une vision différente de sa Nouvelle Orléans, plus sauvage, presque inachevée. Les baigneuses de Cézanne sont aussi de la partie. Coup de cœur pour cette œuvre de Gauguin, un étonnant mélange entre l’académisme de rigueur pour une commande et l’exotisme fantaisiste de l’artiste, comme une œuvre qui annoncera celles de Matisse, 10 ans plus tard.

  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André
  • Vue de l'exposition Le Jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard - Musée Jacquemart André

 

Au final, on en ressort heureux d’avoir pu découvrir des œuvres méconnues, même si l’on peut regretter peut-être que le lien de l’accrochage se résume aux goûts et opportunités d’achat de ce riche couple de collectionneurs danois.

 

La visite de l'exposition par Lou :

Trois œuvres à ne pas rater :

Le pont de Waterloo à Londres, de Claude Monet

Cette toile est l’une des créations témoignant de l’obsession de Monet pour ce pont traversant la Tamise, ce paysage londonien plongé dans le brouillard et le froid. Une vue qui semble tourmenter le peintre, puisque celui-ci n’arrive pas à achever ses tableaux. Son séjour à Londres l’inspire, mais il ne parvient qu’à poser des couleurs sur ses toiles vierges. Toiles qu’il retravaillera ensuite durant des mois avec obsession dans la sérénité de sa maison à Giverny, jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant.

La femme à l’éventail, de Berthe Morisot

A travers cette œuvre, Morisot révolutionne l’art de la pause. Nous entrons ici dans l’intime, le caché. Le modèle, une amie de la mère de l'artiste, Marie Hubbard, nous dévisage, une expression de défi sur le visage, et montre fièrement ses chaussons. La pudeur s’est envolée, pour un hommage au naturel. Dans l’exposition, la toile de la peintre est à côté de celle de son mentor et beau-frère, Manet. Ensemble, ils tissent des liens forts et une relation étrange et ambigüe, entre amour et art. Manet la peindra d’ailleurs pas moins de 17 fois.

> En savoir plus sur l'oeuvre de Berthe Morisot

La petite rêve, de Paul Gauguin

Il s'agit d'un véritable chef d’œuvre de l’artiste, placé au centre de la salle qui lui est réservée. Une peinture qui semble plus sensible, plus personnelle, puisqu’elle représente la fille de l’artiste, plongée dans un sommeil profond. Le portrait vulnérable traduit le regard d’un père sur son enfant. Cette œuvre a d’ailleurs été vendue au couple Hansen par Mette Gad, la femme danoise de Gauguin, de qui il se sépara rapidement.

Musée Jacquemart-André
Jusqu'au 22 janvier 2018
158 bd Haussmann, 75008 - M° Miromesnil (9/13)

Tlj de 10h de à 18h
Nocturne le lun. jusqu’à 20h30
Tarif : 13,50 € - Tarif réduit : 10,50 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

degas

On a vu l'exposition Degas Danse Dessin au Musée d'Orsay

Jusqu'au 25 février 2018 - Musée d'Orsay // Alors c’est vrai qu’on ne parle que de centenaires ces derniers temps, en cette année 2017 renommée l’Année Rodin, mais pourquoi oublier Degas, cet…

GAUGUIN

On a vu l'exposition Gauguin l'alchimiste au Grand Palais

Jusqu'au 22 janvier 2018 - Grand Palais // Ça faisait 30 ans qu’aucune grande exposition n’avait été consacrée à Paul Gauguin, une exposition qu’on attendait (vous l’imaginez) avec une immense…

CLAUDE MONET

On a vu l'exposition Monet collectionneur au musée Marmottan-Monet

Jusqu'au 14 janvier 2018 - Musée Marmottan Monet // Saviez-vous que Claude Monet, maître de l’Impressionnisme, était aussi un grand collectionneur ? C’est ce que l’on découvre ici avec la première…

MOYEN AGE

On a vu et observé le Verre sous toutes ses facettes au Musée Cluny

Jusqu'au 8 janvier 2018 - Musée Cluny // Retour au Moyen-Age au bien nommé musée de Cluny qui nous offre un voyage dans l’histoire du verre, de la période mérovingienne à la veille de la…


Barbara