Barbara
Barbara

On a vu l'exposition L'art du pastel au Petit Palais

Jusqu'au 8 avril 2018 -
Petit Palais //

Une exposition sur le pastel c’est aussi rare que précieux. Pourquoi ? Déjà parce qu’au 18e siècle, âge d’or du pastel, ces œuvres n’étaient considérées « que » comme des esquisses, des brouillons, qu’il n’était pas utile de conserver une fois l’œuvre peinte réalisée. L’héritage est donc faible. Mais le pastel est aussi et surtout très rare car il ne supporte pas ni lumière ni les variations de température… Du coup ses œuvres sont condamnées à rester cachées pour toujours dans les réserves des musées. Le Petit Palais nous réjouit donc immensément avec cette exposition qui nous dévoile pour la première fois 130 chefs-d’œuvre qui ne s’offriront à nos regards admiratifs que pour quelques mois… avant de retourner dans leur coffre-fort pour des années…

Et cette exposition va nous raconter tout en chefs-d’œuvre le rôle fascinant du pastel dans l’histoire de l’art, illustré par les plus grands, de Renoir à Redon, de Gauguin à Degas.

Ce qui nous frappe dans cette exposition, c’est l’âge des pastels, qui datent pour la plupart de la fin du 19ème siècle ce qui leur confère une dimension toute particulière. Je m’explique, au 18ème siècle, le pastel se doit d’imiter au plus proche le rendu de la peinture à l’huile, comme ici avec ce portrait d’une jeune princesse russe par Élisabeth Vigée-Lebrun. Regardez maintenant ce pastel de Degas, réalisé un siècle plus tard, rien à voir, ici l’artiste affirme sa virtuosité par des traits rapides, des nuances de couleurs qui jouent sur la matière friable du pastel.  Le pastel est devenu un medium à part entière, une alternative à vraie valeur d’œuvre d’art.

Comment a-t-il atteint une telle dimension ? Eh bien tout d’abord avec les paysagistes, désireux d’aller peindre en plein air, mais embarrassés par un matériel de peinture trop encombrant et des temps de séchage trop longs. Le pastel s’impose alors naturellement à eux. Chez les Impressionnistes, c’est à peu près la même démarche, à cette nuance près qu’il est apprécié en plus pour sa rapidité d’exécution qui permet de capturer l’instant, la lumière ou le mouvement. Sans oublier ses atouts pour les portraitistes dans les milieux mondains, ses tonalités délicates et sa matière veloutée, qui flatte à merveille les visages poudrés de ces dames. Certains artistes iront même jusqu’à sculpter la matière et la couleur directement sur le support, au doigt, pour ne faire qu’un avec leur medium, enfin libéré de l’intermédiaire du pinceau. Enfin, le pastel autorise toutes les audaces colorielles, pas besoin de choisir entre du bleu ou du jaune, il suffit de jouer sur les traits et le geste, comme pour tisser la couleur.

  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais
  • Vue de l'exposition L'art du pastel de Degas à Regon au Petit Palais

 

Vous l’aurez compris, cette redécouverte du pastel est vraiment immanquable, et bonne nouvelle, si vous avez envie de vous initier à cette technique, une médiation est mise en place à l’occasion de cette exposition.

Petit Palais
Jusqu'au 8 avril 2018
Avenue Winston Churchill, 75008

M° Champs-Elysées Clémenceau (1/13)
Du mar. au dim. de 10h à 18h
Nocturne ven. jusqu’à 21h - Fermé lun.
Tarif : 11 € - Tarif réduit : 8 € - Gratuit - 18 ans
Accessible aux personnes à mobilité réduite

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

FLEISHER

On a vu l'exposition Alain Fleischer au Centre d’Art d’Enghien les Bains

Jusqu'au 31 décembre 2017 -  Centre des Arts // Le Centre d’Art d’Enghien c’est LE pôle artistique le plus novateur de France, dédié uniquement aux technologies dans l’art. L’artiste ici c’est…

derain

On a vu l'exposition André Derain au Centre Pompidou

Jusqu'au 29 janvier 2018 -  Centre Georges Pompidou // André Derain revient sur le devant de la scène après plus de 20 ans d’absence dans les expositions française. Et cette exposition se…

GAUGUIN

On a vu l'exposition Gauguin l'alchimiste au Grand Palais

Jusqu'au 22 janvier 2018 - Grand Palais // Ça faisait 30 ans qu’aucune grande exposition n’avait été consacrée à Paul Gauguin, une exposition qu’on attendait (vous l’imaginez) avec une immense…

Hansen

On a vu l'exposition Jardin Secret des Hansen au musée Jacquemart-André

Jusqu'au 22 janvier 2018 - Musée Jacquemart-André // C’est manifestement devenu la signature du musée Jacquemart-André : nous faire découvrir des collections particulières exceptionnelles. Place…


Barbara