fbpx
Le Boverie
Le Boverie

Ville déserte, Genaro Bardy

Du 8 décembre 2017 au 20 janvier 2018 -
Galerie Hegoa //

  • Genaro Bardy, Desert in New York, Brooklyn Bridge, Thanksgiving 2016, Genaro Bardy
  • Genaro Bardy,Desert in New York, 5th Avenue, Thanksgiving 2016, Galerie Hegoa
  • Genaro Bardy, Desert in Rome, Christmas 2016, Galerie Hegoa
  • Genaro Bardy, Desert in London, Regent Street, Christmas 2015, Galerie Hegoa
  • Genaro Bardy, Desert in London, Tower Bridge, Christmas 2015, Galerie Hegoa
  • Genaro Bardy, Desert in Paris, 25 decembre 2014, Galerie Hegoa
  • Genaro Bardy, Desert in Paris, 25 decembre 2014, Galerie Hegoa

 

Bain sans foule

La photographie de Genaro Bardy célèbre la vie. Des bains de foule urbains des grandes villes du monde entier, aux paysages les plus naturels, loin du contact humain, loin de tout. Il immortalise les expressions, les gestes rapides, ceux qui s’effacent en un instant, ceux que l’on ne remarque pas. Il étudie les animaux sauvages, espérant capturer un envol, une expression marquante. Sa patience et sa passion pour son art transparaissent de ses clichés, semblent nous attirer, nous donner envie de plus. Il n’est donc pas étonnant qu’à travers ses voyages lui vienne l’idée d’attendre, dissimulé, dans les capitales bondées que le flot de population s’affaiblisse et disparaisse. Alors arrive l’enchantement : personne dans les rues. Cette impression de magie, presque surréaliste, d’observer ces monuments mythiques loin des passants. Ici, seules les routes désertes, les affiches gigantesques illuminant Broadway, les architectures remarquables de Rome, les ponts de Londres, les rues mille fois arpentées de Paris sont présentes. Dénudées, presque vulnérables loin du bruit et de la foule. Il y a une simplicité touchante dans ces photographies. Une innocence oubliée, qui nous appelle, nous invite à redécouvrir ces endroits sous un angle nouveau. On y découvre des détails ignorés jusqu’à présent, une atmosphère nouvelle, plus poétique et plus nostalgique, comme un souvenir intime qu’il ne faut pas révéler. C’est un véritable cadeau que Bardy nous fait, nous laissant déambuler dans des cités fantômes à la grandeur et la solitude bouleversantes.

> On a vu, on vous raconte

Genaro Bardy takes on a strange tour. From New York to Paris, from London to Rome discover the capitals of the world stripped out of their crowd. The streets are empty and beautifully mysterious.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Le Boverie