fbpx
Minsky
Minsky

Mary Cassatt

Du 9 mars au 23 juillet 2018 - 
Musée Jacquemart André //

  • Mary Cassatt, Woman bathing
  • Mary Cassatt, Petite Fille dans un fauteuil bleu, 1878, Huile sur toile, National Gallery of Art, Washington D.C., Collection of Mr. And Mrs. Paul Mellon
  • Mary Cassatt, Summertime 1894-95, huile sur toile
  • Cassatt Mary (1844-1926). Etats-Unis, New-York (NY), The Metropolitan Museum of Art. 22.16.17.
  • Mary Cassatt (1878) In the Loge
  • Cassatt Mary (1844-1926). Paris, musée d'Orsay, conservé au musée du Louvre. RF31843-recto.
  • Femme et enfant devant une tablette où sont posés un broc et une cuvette
  • Cassatt Mary (1844-1926). Paris, Bibliothèque nationale de France (BnF). RESERVE-CE-4-FOL.

 

Sortir des carcans

Si l’art n’a pas de genre, lorsqu’on évoque l’œuvre de Mary Cassatt, il est impossible de faire abstraction du fait qu’elle était une femme. Déjà parce que son époque artistique était dominée par les hommes. À cheval entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, le monde de Mary Cassatt n’avait pas encore connu les grandes révolutions féministes. Degas pourtant, qui traînait une réputation de misogyne, découvre le travail de la peintre américaine au Salon d’Automne de 1874, et n’aura de cesse de le louer. Très vite, Mary Cassatt s’impose comme la plus grande artiste américaine de son temps. Et sa peinture cependant se cantonne à des sujets féminins : scènes familiales, petites filles et leurs mères, tels sont les leitmotivs de l’œuvre de Cassatt. Il y a, dans son oeuvre ce plaisir à peindre le quotidien. L’on devine cette langueur, cette intimité dans les portraits de ses proches, colorés de couleurs pastel évoquant la rêverie. Dans les gestes et les regards, dans l’étude des corps, et dans la clarté de la palette, il y a cette impression de pénétrer dans un monde privé, dans la pudeur des relations, une impression saisissante. Mais Mary Cassatt ose et sort des carcans : ses personnages, toujours des femmes, ne sont plus enfermés. Avec Mary Cassatt, les femmes sortent de leurs intérieurs et jouissent de l’extérieur, à l’instar de leurs homologues masculins. Pensons à la toile Été par exemple, datant de 1894, elle représente deux femmes, laissant libre cours à leur oisiveté sur un fleuve, sans un homme à bord. L’exposition, riche de chefs-d’œuvre de l’artiste réunis ici pour la première fois, nous permet donc de saisir toute la modernité de cette artiste, femme parmi les hommes.

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Mary Cassatt au Musée Jacquemart-André

Considered during her lifetime as the greatest American artist, Cassatt lived in France for more than 60 years and was the only American painter to have exhibited her work with the Impressionists in Paris.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Batia Suter 3

Batia Suter - Radial Grammar

Jusqu'au 26 août 2018 - Le Bal // Aurions-nous pu trouver mieux que Le BAL, ancien cabaret et “hôtel d’amour”, haut lieu de fête et de plaisir, guinguette des années folles, pour laisser libre…

New York, 2001 (mamvp) D55_©PH.BOUDREAUX (2)

Judit Reigl - Travailler au corps

Du 1er juin au 19 août 2018 - Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris // « Le corps est le plus parfait instrument et le plus tragique obstacle » : c’est ainsi que Judit Reigl définit son art.…

Cécile Raynal 2

Cécile Raynal - Petites histoires en réserve

Du 29 mai au 26 août 2018 - Musée des Arts et Métiers // Et si, comme la photographie ou l’écriture, la sculpture détenait un pouvoir de mémoire ? C’est la conviction de l’artiste française Cécile…

LBM_05

Diego Giacometti - Pablo Picasso

Jusqu'au 4 novembre 2018 - Musée Picasso Paris // On a parfois tendance à l’oublier, mais la splendeur d’une collection d’œuvres d’art dépend aussi du musée dans lequel elle est exposée. Ainsi, il…


Minsky