Barbara
Barbara

Passée au crible : Le jardin secret des Hansen

Jusqu'au 22 janvier 2018 -
Musée Jacquemart-André //

Décrite comme « la plus belle au monde » dès 1918, la collection impressionniste et postimpressionniste d’Ordrupgaard du couple danois Hansen continue de nous éblouir dans l’exposition qu’accueille le Musée Jacquemart-André.

Le retour de chefs-d’œuvre français

Homme d’affaires passionné d’art, Wilhelm Hansen a acquis les œuvres de ses artistes préférés, au rang desquels les impressionnistes et postimpressionnistes français occupèrent une place de choix : Corot, Courbet, Monet, Manet, Degas, Renoir, Pissarro, Cézanne, Matisse… Un rassemblement exceptionnel qui nous est donné à voir pour la première fois en France. Quelques clins d’œil à l’origine danoise essaiment tout de même le parcours, parmi lesquels la toile Été, soleil et vent, Kerteminde de Johannes Larsen et les attaches par mariage de Gauguin à Mette Sophie Gad.



Balade dans un jardin pictural

Le titre mystérieux et palpitant tient sa promesse en nous invitant à flâner parmi les paysages, natures mortes et portraits regroupés librement par thématiques ou par styles. Au diapason, la scénographie fait figurer au plafond des photographies éclairées de feuillages ou de nuages moutonneux dans un ciel pur. L’occasion de donner libre cours à sa rêverie et aux rapprochements hypothétiques les plus (im)probables : n’y a-t-il pas un lien filial entre La Danse des nymphes de Corot et les Baigneuses de Cézanne ?



Gauguin à l’honneur et en coup de cœur

Six toiles spectaculaires de Gauguin concluent l’exposition en apothéose. Parmi celles-ci, notre coup de cœur va au Portrait d’une jeune fille, Vaïte (Jeanne) Goupil, dont le fond de papier peint japonais très coloré contraste avec la mélancolie du modèle. Un mélange d’académisme et d’exotisme fantaisiste dans lequel on discernerait presque les prémisses de la période bleue de Picasso et les motifs épurés de Matisse. À comparer aussi avec les autres toiles flamboyantes que Gauguin réalise à la même période dans les îles polynésiennes.



Musée Jacquemart-André
Jusqu’au 22 janvier 2018
158 bd Haussmann, 75008 - M° Miromesnil (9/13)
Tlj de 10h de à 18h
Nocturne le lun. jusqu’à 20h30
Tarif : 13,50 € - Tarif réduit : 10,50 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Vue de l'exposition Musée Maillol (30)

Passée au crible : Pop Art, Icons that matter

Jusqu'au 21 janvier 2018 - Musée Maillol //  Une bonbonnière de couleurs Envie de vitamines et de couleurs pour braver le froid et la grisaille hivernale ? Direction le musée Maillol pour un…

Vue de l'exposition Rubens, portraits princiers - Musée du Luxembourg (92)_preview

Passée au crible : Rubens, portraits princiers

Jusqu'au 14 janvier 2018 - Musée du Luxembourg // Ode à un virtuose… Le musée du Luxembourg nous emmène au temps des cours royales européennes, où les monarques commandaient des portraits aux…

Vue de l'exposition Être moderne, le MoMA à Paris - Fondation Louis Vuitton (37)_preview

Passée au crible : Être Moderne, le MoMA à Paris

Du 11 octobre 2017 au 5 mars 2018 - Fondation Louis Vuitton // Pour la première fois depuis sa création, le légendaire Museum of Modern Art new-yorkais accepte de prêter 200 œuvres de sa…

Salle 4 - Pont sur le Riou (Paysage à l'Estaque), 1906 (3)_preview

Passée au crible : André Derain 1904-1914, la décennie radicale

Du 4 octobre 2017  au 29 janvier 2018 - Centre Pompidou // Voilà près de vingt ans qu’une rétrospective n’avait pas été consacrée à André Derain en France. Pour son retour au Centre Pompidou,…


Barbara