fbpx
Le Boverie
Le Boverie

Kupka, A l’origine de l’Abstraction

Du 21 mars au 30 juillet 2018 - 
Grand Palais // 

  • © Musée de Strasbourg Photo N. Fussler - © Adagp, Paris 2017
  • © Centre Pompidou, MNAM CCI, Dist. Rmn-Grand Palais Photo Jean-Claude Planchet - © Adagp, Paris 2017
  • Frantisek Kupka, La Foire, 1921-1922
  • Kupka, Frantisek (1871-1957): Madame Kupka among Verticals, 1910-11 New York Museum of Modern Art (MoMA) *** Permission for usage must be provided in writing from Scala.
  • Kupka Frantisek (1871-1957). Paris, musÈe d'Orsay, conservÈ au musÈe du Louvre. RF52488-recto.

 

Si le nom de Kupka est souvent oublié derrière celui d’un Mondrian ou d’un Kandinsky, c’est pourtant bel et bien celui qui exposera le premier tableau d’art abstrait en France. Au Salon d’Automne de 1912, l’artiste fait sa révolution et offre au regard des visiteurs parisiens les deux premières toiles non figuratives qui leur aient été données à voir. L’artiste ira même jusqu’à théoriser l’usage des couleurs, dictant l’agencement des formes de ses toiles. Ainsi, le bleu, couleur froide, s’accommode de formes plutôt rectilignes, tandis que les rouges et orangés chauds doivent s’épanouir dans des formes plus souples et arrondies. Maître de la couleur et de l’abstraction donc, mais pas seulement. Kupka a su passer avec brio du Symbolisme à l’Expressionnisme, du Réalisme à l’Abstraction, en passant même par le dessin de presse. Loin d’être un indécis, Kupka est un artiste étonnant et polymorphe, qui innove pour ne jamais s’ennuyer. Ses œuvres sont à l’image de leur créateur : éclectiques et visionnaires. La réalité ne l’intéresse pas, il lui préfère la couleur : « rendre le fade éclatant », changer la réalité pour se l’approprier. Plus les années passent, plus ses sujets se floutent, sans pour autant entièrement disparaître. Avec cette rétrospective de 300 œuvres majeures, le Grand Palais redonne magnifiquement sa place au père oublié de l’Abstraction.

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Kupka au Grand Palais

> L'exposition décryptée 

Le Saviez-vous ? Dans sa jeunesse, František Kupka suivra des études de spiritisme. Un talent prémonitoire pour celui qui deviendra l’un des artistes les plus visionnaires de son siècle ?

This exhibition covers the artist’s entire career, from his early works characterised by symbolism to his final pieces in the 1950s.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Jean-Baptiste-Camille Corot (French, 1796 - 1875 ), Repose, 1860, reworked c. 1865/1870, oil on canvas, Corcoran Collection (William A. Clark Collection) 2014.79.709

Corot, peindre la figure humaine

Jusqu'au 8 juillet 2018 -  Musée Marmottan Monet // Corot est unanimement reconnu pour ses paysages : Zola en fait « le doyen des naturalistes », Monet « le seul maître » en la matière. Mais il ne…

marianne-delacroix

Eugène Delacroix

Jusqu'au 23 juillet 2018 - Musée du Louvre // Entre singularité et tradition Si la paix a son Guernica, la démocratie a sans doute sa Liberté guidant le peuple. La toile peinte par Delacroix en…

© Sucesion Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2017

Guernica

Du 27 mars au 29 juillet 2018 -  Musée Picasso //  Cette exposition fait partie des plus attendues en cette année 2018, du moins si l’on ne se fiait qu’à son titre... Car il y a une ombre au…

Konrad Mägi, Paysage de Norvège au pin

Âmes sauvages, le Symbolisme dans les pays Baltes

Du 10 avril au 15 juillet 2018 -  Musée d'Orsay // Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, se sont constitués en états autonomes. Une…


Le Boverie