Mémorial Acte
Mémorial Acte

Sheila Hicks, Lignes de vie

Du 7 février au 30 avril 2018 - 
Centre Pompidou // 

  • © Centre Pompidou, 2017 - ©ADAGP, Paris 2018
  • © Philadelphia Museum of Art - © ADAGP, Paris 2018
  • © Adagp, Paris - © Photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI/G. Meguerditchian et Ph. Migeat/Dist. RMN-GP
  • © Adagp, Paris - © Photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP
  • © Stedelijk Museum, Amsterdam - © ADAGP, Paris 2018

 

Toute en poésie, l’œuvre de Sheila Hicks tresse, tisse et entrelace mèches de laines, pompons de coton et brides de soie. Des enchevêtrements de matériaux entre la sculpture et la tapisserie qui ne sont pas sans rappeler des textiles indigènes à la densité étonnante. Il faut dire que l’artiste américaine s’est initiée aux techniques des tisserands d’Amérique du Sud et du Mexique lors de ses années d’étude. Elle qui se destinait à la peinture se consacre alors à un nouvel art dont les problématiques la rapprochent de l’antiforme, un mouvement de la fin des années 1960 qui redonne de la souplesse à la sculpture. Molletonnées ou filandreuses, ses œuvres nous plongent dans une expérience synesthésique où matières, espaces et couleurs ne font qu’un. Car la spécificité de Sheila Hicks réside aussi et avant tout dans les dialogues chromatiques d’une audace folle qu’elle instaure. Jaune moutarde, violet sombre, bleu azur, rouge coquelicot, vert pomme… Tout se marie à condition de doser savamment l’épaisseur. Elle-même affirme : « À mes yeux, toutes les couleurs peuvent aller ensemble. Cela dépend de la quantité des différentes couches de matières, de la quantité de lumière et de la densité des ombres des rayons de couleur, des fils de soie ou de lin entrelacés, tendus, qui confèrent aux œuvres leur présence ». Dans cette rétrospective que lui consacre le Centre Pompidou, préparez-vous donc à déambuler librement parmi des patchworks tant matériels que coloriels en cascades, amas, fuseaux, lianes et boules pour un voyage sensoriel déroutant.

Thanks to her ground-breaking works made of threads and fabrics, Sheila Hicks merges fragmented art conceptions as she mixes contradictory shapes and colours. The Centre Pompidou proposes to wander freely among her famous and new pieces for a baffling experience close to synaesthesia.

Pour aller plus loin, consultez notre dossier sur les œuvres mythiques de Sheila Hicks

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Leonel Moura, Robot Art, 2017 - Exposition Artistes & Robots au Grand Palais

Artistes & Robots

Du 5 avril au 9 juillet 2018 - Grand Palais // Présentée dans sa première version au Centre d’art contemporain d’Astana dans le cadre de l’exposition internationale Astana Expo 17, Artistes &…

Frantisek Kupka, Autour d'un point, 1920-1930

František Kupka

Du 21 mars au 30 juillet 2018 -  Grand Palais //  Première rétrospective française depuis celle du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1989, cette exposition offre un panorama complet de…

La danseuse , Picasso

Picasso et la danse

Du 19 juin au 16 septembre 2018 - BNF // Ce qu'en dit le musée : "En partenariat avec le musée Picasso, et dans le cadre de l’événement « Picasso-Méditerranée », la Bibliothèque nationale de…

Eloge aux femmes

Du 7 mars au 20 mai 2018 - Maison Européenne de la Photographie // Au printemps 2018 la Maison Européenne de la Photographie rend hommage à toutes les femmes qu'elles soient muses ou…


Mémorial Acte