Mémorial Acte
Mémorial Acte

Corot, peindre la figure humaine

À partir du 8 février 2018 - 
Musée Marmottan Monet //

  • Jean Baptiste Camille Corot, Femme à la mandoline, vers 1860-1865
  • Corot Jean-Baptiste Camille (1796-1875). Paris, musÈe du Louvre. RF2056.
  • INC2968517 Interrupted Reading, c.1870 (oil on canvas mounted on board) by Corot, Jean Baptiste Camille (1796-1875); 92.5x65.1 cm; The Art Institute of Chicago, IL, USA; Potter Palmer Collection; APPROVAL REQUIRED FOR MERCHANDISE LICENSING; French,  out of copyright

PLEASE NOTE: Bridgeman Images works with the owner of this image to clear permission. If you wish to reproduce this image, please inform us so we can clear permission for you.
  • GemÑlde / ôl auf Leinwand (1874) von  <br> Jean-Baptiste Camille Corot  [1796 - 1875] <br> Bildma· 72,5 x 51 cm <br> Inventar-Nr.: 2411 <br> Systematik:  <br> Kulturgeschichte / Kirchliches Leben / Mînche

 

Corot est unanimement reconnu pour ses paysages : Zola en fait « le doyen des naturalistes », Monet « le seul maître » en la matière. Mais il ne faudrait pas négliger les prouesses qu’il déploie dans d’autres genres, et surtout la beauté de ses figures. C’est cette partie de son œuvre que le musée Marmottan Monet décide aujourd’hui de souligner, en consacrant une exposition aux figures peintes par Corot. Figures essentiellement féminines, comme la Femme à la Mandoline ou La Poésie, il ressort des portraits de Corot un jeu subtil sur l’emploi des couleurs primaires, là où ses paysages tendent plus généralement vers le gris. La Dame en bleu, prêtée par le musée du Louvre à l’occasion de l’exposition en est un bon exemple, tant l’artiste utilise les nuances du bleu pour représenter l’ondulation et la profondeur des plis de la robe bleue du modèle. Si beaucoup de ses figures ont pour cadre l’atelier du peintre, Corot réalise aussi des nus extérieurs, le paysage venant alors sublimer la figure dans une symbiose entre nature et humain, comme dans son tableau Le Repos. Mais le point commun entre toutes ces figures semble être la grande mélancolie qui transparaît des visages peints par Corot. Ses personnages sont pensifs, souvent la tête soutenue par une main. Le regard perdu, ils paraissent plongés en pleine méditation, qu’ils soient occupés ou non. Ainsi la jeune femme de La Lecture interrompue a-t-elle abandonné son ouvrage, ainsi Le Moine au violoncelle semble traduire les mouvements de son âme par les mouvements de l’archer sur son instrument. Autant de toiles que l’on peut admirer lors de cette exposition, riche de plus de soixante tableaux.

Corot is mostly known as a landscape painter, but this exhibition will show how great he was in portrait painting as well.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Léonard de Vinci, La Joconde, 1503 - Exposition Léonard de Vinci au Musée du Louvre

Léonard de Vinci

À partir d'octobre 2019 -  Musée du Louvre //  Pour les trente ans de l’inauguration de la Pyramide du Louvre, point d’orgue du projet du Grand Louvre - un des « Grands Travaux » définis sous la…

Exposition Subodh Gupta à la Monnaie de Paris

Subodh Gupta

Du 13 avril au 26 août 2018 - Monnaie de Paris // Pour la première fois en France, l’artiste indien Subodh Gupta se voit consacrer une rétrospective. Utilisant des objets du quotidien, il…

Canaletto, Veduta del Palazzo Ducale

Mythique Venise

Du 26 septembre 2018 au 21 janvier 2019 -  Grand Palais //  Un 18ème siècle flamboyant À l’aube du XVIIIe siècle, la civilisation vénitienne est à son apogée dans le domaine des arts tant…

Simulation Klimt et Schiele. La Sécession à Vienne – Atelier des Lumières

Klimt et Schiele. La Sécession à Vienne

Ouverture le 13 avril 2018 -  L'Atelier des Lumières //  Pour son ouverture au printemps 2018, L’ATELIER DES LUMIÈRES de Paris met à l’honneur deux figures indissociables de la Sécession viennoise…


Mémorial Acte