fbpx
Messmer
Messmer

"La photographie française existe... je l'ai rencontrée"

Du 7 mars au 20 mai 2018 -
Maison Européenne de la Photographie //

  • Bettina Rheims, Martine, Londres, 1989, Série « Modern Lovers » © Bettina Rheims. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris
  • Georges Rousse, La Jolla, 1984 © Georges Rousse, ADAGP, 2018. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris.
  • Jean-Christophe Ballot, Ostrowiec, Pologne, 2001 © Jean-Christophe Ballot. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris.
  • Klavdij Sluban, Pologne, 2005, Série « Transsibériades » © Klavdij Sluban, courtesy galerie Klüser, Munich. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris.
  • Mathieu Pernot, Choisy-le-Roi. Le Grand ensemble implosion, 2007 © Mathieu Pernot. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris
  • Philippe Ramette, Balcon II (Hong Kong), 2001, Photographie Marc Domage © Philippe Ramette, ADAGP, 2018. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris. Courtesy Galerie Xippas
  • Pierre et Gilles, Les amants de Paris, 2018 © Pierre et Gilles
  • Pierre et Gilles, Naufragé - Ludovic, 1985 © Pierre et Gilles. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris
  • Raymond Depardon, 5 août 1981, New York, Série « Correspondance new-yorkaise » © Raymond Depardon, Magnum Photos. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris
  • Raymond Depardon, 7 août 1981, New York, Série « Correspondance new-yorkaise » © Raymond Depardon, Magnum Photos. Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris

 

Ce qu'en dit le musée : « Au tout début des années 1980, peu de temps après la création du Mois de la Photo, au cours d’un séjour à New York, j’ai souhaité rencontrer John Szarkowski, le célèbre conservateur pour la photographie au MoMA. Il ne me connaissait pas mais avec cette légendaire disponibilité qui est l’apanage des grands professionnels américains, il m’a fixé très rapidement un rendez-vous. À la fin d’un amical entretien, j’osais lui demander timidement ce qu’il pensait de la jeune photographie française. Il m’a alors répondu : “It doesn’t exist”. J’avoue que je suis resté sans voix. Mais cette phrase lancée pourtant sans provocation et le plus naturellement du monde comme une évidence n’allait cesser de m’obséder tout au long de ma vie professionnelle. Plus de trente ans après, à l’occasion de mon départ de la Maison Européenne de la Photographie, alors que Paris est redevenue une grande capitale de l’image fixe, il m’a paru légitime de tenter d’apporter une réponse. Pour illustrer ce qui était alors cette jeune photographie française en plein devenir, j’ai choisi dans l’exceptionnelle collection de la MEP, les œuvres de photographes que j’ai rencontrés, et que j’ai aimés. C’est un choix très subjectif lié à une histoire très personnelle, avec des oublis, des absences, mais aussi des partis pris et des convictions. Car je peux l’écrire, oui, la photographie française existe bel et bien, j’ai eu la chance de la rencontrer et même parfois le bonheur de l’accompagner.»

Jean-Luc Monterosso, directeur de la Maison Européenne de la Photographie et Commissaire de l’exposition

 

 

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Messmer