Priscilla folle du desert
Priscilla folle du desert

Jean-Charles de Castelbajac

Du 3 février au 17 mars 2018 -
Galerie Magda Danysz // 

Chéri faisons une collab !

Vous souvenez-vous avoir vu défiler des robes tableaux sur un podium ? Fruit d’une étonnante collaboration entre Hervé Di Rosa et l’artiste de génie Jean-Charles de Castelbajac, cette collaboration n’est qu’une seule des très nombreuses associations dont Castelbajac a fait partie ou a même instigué. Du design de papier photo pour polaroïd avec Instax à l’habillage de paire de skis avec Rossignol, en passant par les culottes Petit Bateau, Castelbajac pose sa griffe presque partout. Cet homme fonctionne au coup de foudre et selon ses rencontres fortuites. De ses amours créatives naissent des œuvres partagées souvent audacieuses. Il aime l’effet presque sociologique que l’annonce d’une collaboration fait au public : l’association de deux noms amène l’imaginaire collectif à son summum et donne parfois lieu à des interprétations surprenantes. Castelbajac ressent son geste créatif d’autant plus fort et puissant quand il est accompagné de la marque par qui l’objet est produit. Comme dans beaucoup de disciplines, les obstacles forcent l’artiste à dépasser son propre schème de pensée et de création. Sans oublier son style propre il doit faire selon l’identité de la marque qui l’accompagne.  L’esthétique ultra moderne qu’il conserve a pu pourtant s’allier à de très vieilles maisons telles qu’Hermès ou Weston. Castelbajac le dit lui-même, il fait de « l’archéologie contemporaine » en réinventant et bouleversant les stigmates de la mode. Si l’enfant est le fruit de l’amour, ces collaborations sont le fruit de ses entrailles.

Jean-Charles de Castelbajac loves to work in collaboration with brands. He collaborated with a lot of designers from various backgrounds.

Le saviez-vous :
Jean-Charles de Castelbajac a conçu une boîte des fameux cachous Lajaunie en 1995 pour une édition limitée haute en couleur. Le design d’objets du quotidien d’antan est encore une fois un pied de nez burlesque aux usages de la grande consommation.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Beate Klarsfeld après sa condamnation au procès en Allemagne, accueillie par une manifestation de soutien à Paris devant l’ambassade d’Allemagne, 11 juillet 1974. Coll. Serge Klarsfeld

Beate et Serge Klarsfeld

Du 7 décembre 2017 au 29 avril 2018 - Mémorial de la Shoah //  La baffe de la rafle C’est l’histoire d’une gifle. Celle administrée par Beate Klarsfeld au chancelier ouest-allemand Kurt Georg…

FEU D'ETOILE aq. 35 x 35 cm, 2016 (796x800)

Jean-Paul Agosti

Du 1 er février au 30 mars 2018 - Galerie Guillaume //  Impressionnisme moderne Son pointillisme contemporain rend le travail de Jean-Paul Agosti reconnaissable entre mille. L’exposition met en…

MAARTEN BAAS - Carpenters worshop gallery 1

Maarten Baas - Close Parity

Jusqu'au 29 mars 2018 Carpenters Workshops Gallery //  Close Parity Baas est probablement l'un des designers hollandais les plus influents de ce début de XXIe siècle. Né en 1979, il grandit dans…

FILM_Nuit Bleue 5_preview (1)

Ange Leccia

Du 19 janvier au 15 avril 2018 -  Centre d'art d'Enghien-les-bains // La communauté des images Une belle exposition au Centre des Arts d’Enghien-les-Bains ce mois-ci, consacrée à Ange Leccia,…


Priscilla folle du desert