Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Orchestre Melun Val de Seine

Dimanche 18 mars 2018 -
Amphithéâtre de la Reine Blanche - Melun // 

D’un côté, Beethoven et sa huitième symphonie. De l’autre, Wagner et son Siegfried Idyll. Deux oeuvres, deux styles, deux univers aux saveurs classiques et romantiques, finalement pas si éloignées, interprétées pour vous par l’Orchestre Melun Val de Seine.
En musique, il est souvent question de filiation. Les grands compositeurs ont toujours été à l'écoute de leurs illustres aînés. Ainsi, la huitième symphonie de Beethoven s’est-elle nourrie de la sublime maîtrise de Bach et de la grâce infinie de Mozart. Moins connue que ses autres symphonies, elle présente la particularité de ne pas comporter de mouvement lent, ce qui contribue à sa réputation d'oeuvre légère.
Pour Wagner, la notion de filiation est également cruciale. Grand admirateur de Beethoven – la neuvième symphonie est d’ailleurs la seule oeuvre autre que les siennes à être jouée au Festival de Bayreuth – le créateur de la célèbre Tétralogie a montré, à travers ses nombreuses compositions, son admiration pour le géant de Bonn.
Comme à l’accoutumée, l’Orchestre Melun Val de Seine ajoutera à cette double programmation la reprise d’un autre joyau du répertoire.

Amphithéâtre de la Reine Blanche
Dimanche 18 mars 2018 à 16h
19 rue du Château, 77000 Melun
Tarif : 10 € - TR : 8 €

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Né(e)s de l’écume et des rêves