fbpx
Minsky
Minsky

Penser, c'est voir ! Alkis Boutlis et Balzac

Jusqu'au 1er juillet 2018 - Maison de Balzac  // 

  • Falthurne, 2017 ( huile sur toile)
  • Louis Lambert dans le désert, 2017 (huile sur toile )
  • La descente - Série inspirée par le paysage norvégien du Stromfjord dans Seraphita de Balzac, 2017 (cliché-verre)
  • Balzac à Jarvis 2017 (huile sur toile)
  • La nuit de Swedenborg-Série inspirée par le paysage norvégien du Stromfjord dans Seraphita de Balzac 2016 cyanotype gouache crayon de couleur
  • Le songe de Jacob 2017 huile sur toile

 

Honoré de Balzac dans les yeux d'Alkis Boutlis

La Maison Balzac aime confronter l’auteur du XIXe siècle avec les artistes contemporains. Ce printemps, c’est le peintre grec Alkis Boutlis qui s’approprie l’univers du romancier français. Et ce sont des textes peu connus qui sont mis à l’honneur, déclinant une pensée sur la spiritualité : Séraphita (1834) qui narre l’histoire d’un androgyne mélancolique à la recherche de l’amour parfait – aimer conjointement deux êtres du sexe opposé –, Louis Lambert (1832), récit d’un jeune étudiant surdoué et torturé en quête de l’absolu, et Falthurne (1820), un conte fantastique inachevé sur une jeune hermaphrodite. Des thèmes assez surnaturels donc, qui se marient parfaitement au romantisme noir du peintre et à son intérêt pour la réinterprétation des légendes et des récits mythologiques. Avec une technique picturale particulière, celle du cliché-verre (combinant dessin, peinture et photographie), ou encore la peinture sur panneau de bois inspirée des artistes allemands du XVIe siècle, il crée des œuvres figuratives, presque iconiques.  Habitué à nourrir son travail d’œuvres littéraires, de Victor Hugo à Antonin Artaud, il en simplifie les codes et brouille les frontières entre les genres… Face à ses toiles, chacun s’invente ainsi sa propre histoire.

 

La Maison de Balzac invites the greek painter Alkis Boutlis presenting an exhibition about Honoré de Balzac’s work.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Pietà (ébauche d'ensemble)

Pietà, Gustave Moreau au salon de 1852

Jusqu'au 30 septembre 2018 - Musée Gustave Moreau // On connaît bien l’iconographie de la Pietà, ce motif repris par les sculpteurs de la Renaissance italienne, par les peintres académiques ou…

Monet_nympheas-bleus_preview

Nymphéas, L'abstraction américaine et le dernier Monet

Du 13 avril au 20 août 2018 - Musée de l'Orangerie //  Qui imagine aujourd’hui que le maître de l’Impressionnisme soit aussi d’une certaine manière le père de l’Abstraction américaine ? C’est…

Atelier des Lumières

L’atelier des Lumières, ou le numérique au service du grandiose

Jusqu'au 11 novembre 2018 -  L'Atelier des Lumières //  Plus de 3000 m² d’immersion totale et monumentale dans l’immensité créative permise par l’épanouissement de plus en plus grand du numérique…

Mary Cassatt, Summertime 1894-95, huile sur toile © Terra Foundation for American Art, Chicago

Mary Cassatt

Du 9 mars au 23 juillet 2018 -  Musée Jacquemart André // Sortir des carcans Si l’art n’a pas de genre, lorsqu’on évoque l’œuvre de Mary Cassatt, il est impossible de faire abstraction du fait…


Minsky