Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Latiff Mohidin

Du 28 février au 28 mai 2018 - 
Centre Pompidou //

  • Latiff Mohidin, Two Standing Figures, 1968 Collection of National Gallery Singapore
  • Latiff Mohidin, Imago, 1968, collection de la National Gallery de Singapour
  • Latiff Mohidin, Malam Merah, 1968, collection de Zain Azahari
  • Latiff Mohidin, Neo Pago, 1967, collection privée
  • Latiff Mohidin, Pago Pago, 1966, collection de l'artiste
  • Latiff Mohidin, Pago Pago, 1969, collection d'Abang Askandar
  • Latiff Mohidin, Pagoda II, 1964, collection de la National Galery de Singapour
  • Latiff Mohidin, Pago-pago ll, 1965, collection de Zain Azahari
  • Latiff Mohidin, PROVOKE, 1695, collection de l'artiste
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition
  • © CENTRE POMPIDOU- Audrey LAURANS - Vue de l'exposition

 

Pago Pago (1960 – 1969)

Une « micro-histoire » qui replace l’un des principaux modernistes d’Asie du Sud-Est dans un dialogue avec ses pairs occidentaux. Le contexte : après avoir étudié l’art à Berlin-Ouest de 1961 à 1964 à des milliers de kilomètres de sa Malaisie natale, Mohidin rentre au pays et fait face aux bouleversements culturels et politiques de l’époque, mais il cherche tout de même à transmettre via son art sa propre vision-souvenir de sa région. Mohidin se replie alors imaginairement dans un concept qu’il appellera Pago Pago, du nom de la ville de l’archipel que sont les Samoas américaines. Ce mouvement Pago Pago sera à l’origine d’un séisme créatif en compliquant le modernisme occidental par l’engagement d’un dialogue avec d’autres penseurs avant-gardistes en Asie du Sud-Est tel que le penseur indonésien Goenawan Mohamad à qui l’on doit des travaux tout à fait précurseurs pour son époque. Cette exposition explore toutes sortes de liens entremêlés en mettant en lumière ce qui constitue une contribution sans précédent au modernisme du XXe siècle.

A "micro-story" that puts one of the leading modernists of Southeast Asia in a dialogue with his Western peers.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Bingzhen Jiao (18e siècle). Paris, musée Guimet - musée national des Arts asiatiques. BG2077.

Caractères d’Asie

Jusqu’au 28 mai 2018 - Musée national des arts asiatiques – Guimet // Les trésors de la bibliothèque Celles de nos grands-mères regorgent de souvenirs précieux et de témoignages d’un ancien…

Dame Li

Parfums de Chine

Du 9 mars au 26 août 2018 - Musée Cernuschi //  Effluves célestes « Tout parfum s'évapore, et tout flambeau s'éteint » disait le poète Gustave Nadaud. Le parfum, l’odeur, forme un souvenir…

2

L'épopée du Canal de Suez

Jusqu'au 5 août 2018 - Institut du Monde Arabe //  Du temps des pharaons au XXIème siècle C’est un peu à lui qu’on doit l’usage, dans son sens commun, de l’adjectif « pharaonique » : le…

Peintures des Lointains

Peintures des lointains

Du 30 janvier 2018 au 6 janvier 2019 - Musée du Quai Branly // Horizons du monde Le Musée du Quai Branly, célèbre pour ses collections d’art des civilisations luxuriantes venant du monde entier…


Né(e)s de l’écume et des rêves