fbpx
Minsky
Minsky

RODEZ // Gutaï, l'espace et le temps

Du 7 juillet au 4 novembre 2018 -
Musée Soulages //

  • Tanaka Atsuko, work, 1962, 161x131 cm
  • Shiraga Kazuo, Tenkansei Nyuunryu, 1962. Huile sur toile 182,2 x 272,6 cm.
  • Murakami Saburo, Work, 1960. Huile sur toile, contreplaqué 183,2 x 139,7 cm.
  • Yoshihara Jiro, Work (Fine White Circle on Black). Huile sur toile 90,8 x 72,7 cm.
  • Motonaga Sadamasa, Work (Red, Black), 1970. Huile sur toile 91,8 x 116,8 cm.

 

Avec un nom venant de gu, instrument, et de tai, corps, gutaï est le mouvement japonais qui renouvela l’art abstrait de l’après-guerre par l’investissement du corps dans la création. Traverser avec son corps des tableaux de papier, peindre avec ses pieds tout en étant suspendu par une corde… la gestualité de l’artiste sert d’exutoire et d’expression dans ce contexte intense, régi par la domination américaine. Afin d’y échapper, l’essentiel pour ces artistes, de Shimamoto Shozo à Murakami Saburo, est d’abandonner le cadre et de « quitter le mur » afin de « créer quelque chose qui n’avait jamais existé auparavant » expliquait l’aîné Yoshihara Jiro. Souvent art éphémère, les productions de Gutaï ne laissent des traces que par la photographie, bien que d’autres formes de création soit abordées, l’importance du matériau étant primordiale dans ce groupe. On se perd ainsi dans leurs toiles, objets, tirages photographiques et performances filmées : en tout, 45 œuvres qui nous transmettent leur fureur de créer. Une plongée violente mais nécessaire dans la culture japonaise des années 1950 à 1970 : « un cri intense » selon le manifeste, incarné et poussé par ce groupe qui influença de manière considérable l’art du happening occidental.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Minsky