Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

Diadji Diop

diadji diopdiopJusqu'au 7 septembre 2014-
Galerie 55Bellechasse //

Pour la première fois, une galerie consacre une rétrospective au sculpteur sénégalais.
Un rhinocéros tente de s'extraire d'un palais de justice ; un homme nage dans l'épaisseur de la terre ; d'une arme s'écoule un filet d'eau … Autant d'œuvres qui conjuguent les contraires pour défier nos attentes et pousser le regard par-delà des limites de la forme. Chez Diadji Diop, les corps ne se définissent pas par leur enveloppe charnelle. La couleur du sang s'affiche avec force et parfois violence, à l'image de l'énergie qui habite l'artiste lorsqu'il crée ses figures.  Donner vie à la matière, ou renaître en la travaillant ? La performance permet de questionner le processus de création, en inversant les rapports de paternité. Car Diadji Diop pense toujours ses œuvres dans l'espace : qu'elles repoussent les murs ou s'y encastrent, qu'elles s'enfoncent dans la terre, ou s'élèvent entre les parois des cimaises, elles disent l'effort de la création, la difficulté de vivre, les limites d'un intérieur toujours trop étroit pour contenir la colère provoquée par un monde divisé, déchiré par les conflits. Avec humour et poésie, dans le désir du toucher et par les vibrations de la chair, Diadji Diop questionne notre rapport à un monde « post-babel », où tout semble malgré tout possible.
Né en 1973 à Dakar,  il vit et travaille à Paris.

 

diop 4

Galerie 55Bellechasse
55 rue de Bellechasse, 75007
M° Varenne (13), Solférino (12)
Du lundi au samedi de 10h à 20h
Entrée libre                                                                         

>>Retour Page d'Accueil 

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Né(e)s de l’écume et des rêves