YouTube
YouTube

Un Art Pauvre

Jusqu’au 29 août 2016 - 
Centre Georges Pompidou //

 

  • Un Art Pauvre
  • Un Art Pauvre 2
  • Un Art Pauvre 3
  • Un Art Pauvre 4
  • Un Art Pauvre 5
  • Un Art Pauvre 6

 

Peut-on faire de l’or avec de la paille ou des chiffons ? Les artistes de l’Arte Povera pourraient bien nous en convaincre. Ce mouvement, apparu dans les années 1960, en opposition au minimalisme américain, prône le retour aux matières brutes, simples, sans valeur. Avec les matériaux de récupération, les artistes revisitent les gestes premiers, archaïques, instinctifs, activant ainsi un nouveau pouvoir symbolique dans leurs oeuvres. Fontana et ses toiles lacérées, Piero Manzoni et ses « merdes d’artiste » hautement controversées, Alberto Burri et ses sacs d’emballage brûlés au chalumeau, chaque artiste éveille notre curiosité avec des associations insolites, parfois provocatrices. Au-delà de l’exposition, c’est tout le Centre Pompidou qui se met aux couleurs de l’art pauvre, étendant le courant artistique aux champs de la musique, du design, du théâtre et du cinéma expérimental. Un art total qui nous ramène à notre essentialité.

 

While the name art pauvre refers to the Italian Arte Povera movement of the 1960s, it may also be viewed as an attitude, whose relevance to an age of overproduction of objects and images, often placing the emphasis on the market value of art, is examined in this exhibition.

 

Centre Georges Pompidou
Jusqu’au 29 août 2016
Du mercredi au lundi de 11h à 21h
Nocturne le jeudi jusqu’à 23h
Fermé le mardi
Tarif : 14 € - Tarif réduit : 11€ - Gratuit - de 18 ans

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus