YouTube
YouTube

Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main

  • LILIANE BETTENCOURT 3
  • LILIANE BETTENCOURT
  • LILIANE BETTENCOURT 6
  • LILIANE BETTENCOURT 5
  • LILIANE BETTENCOURT 4
  • LILIANE BETTENCOURT 2
  • LILIANE

 

Créé en 1999, le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main récompense savoir-faire, créativité et innovation dans le domaine des métiers d’art. Un prix qui décerne trois récompenses, et cette année les lauréats témoignent d’une diversité exceptionnelle.

 En choisissant le label « Dentelle de Calais Caudry » comme gagnant du prix dans la catégorie « Parcours », le jury a décidé de récompenser le rapprochement entre deux pôles d’excellence et de tradition, et d’encourager ainsi une initiative qui contribue au rayonnement économique du Nord Pas de  Calais. Dans la catégorie « Dialogues », c’est « Le vitrail aux cent visages », collaboration d’un vitrailliste et d’une photographe, qui ont inventé un procédé permettant de reproduire une œuvre photographique sur un vitrail. Le résultat, que l’on peut admirer dans la cathédrale de Strasbourg, est une parfaite fusion de leurs savoir-faire mais aussi de leur sensibilité et de leur regard respectif. Enfin, c’est Didier Mutel, graveur et imprimeur, qui a été récompensé dans la catégorie « Talents d’exception ». Il a reproduit le texte de la déclaration universelle des droits de l’homme sur des feuilles de papier de soie blanche, réalisant ainsi une œuvre d’art portant un message universel.

Métiers d’hier et d'aujourd’hui, les métiers d’art sont surtout des métiers de demain : c’est le dynamisme du patrimoine que le prix Liliane Bettencourt cherche avant tout à encourager.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus