Expo in the City YouTube
Expo in the City YouTube

On A Vu : Corps Rebelles

Du 13 septembre 2016 au 05 mars 2017 - musée des Confluences // 

Le musée des Confluences de Lyon ouvre sa nouvelle exposition intitulée Corps rebelles traitant du sujet- ô combien difficile – de la danse contemporaine. Ce musée est très jeune, à peine âgé de 18 mois, et pourtant, il a déjà tout d’un grand. Ce monstre de verre, de métal et de béton est vraiment très impressionnant, ultra-moderne, dans la veine des nouveaux musées qui ont fleuri un peu partout depuis le début  du XXIème siècle (musée Guggenheim de Bilbao, Louvre-Lens etc). On se sent tout petit en entrant dans le musée, mais cet espace baigné de lumière reste malgré tout chaleureux. Il n’y avait pas meilleur endroit que Lyon, capitale de la danse, pour accueillir cette exposition.

musee-des-confluences

Les couloirs qui mènent aux salles d’expositions rappellent ceux des UGC, ces grosses machines à films,  ce qui donne un peu l’impression d’être dans une usine à expos et c’est dommage ! Pas d’inquiétude, ce sentiment passe assez vite face à l’entrée de l’exposition Corps rebelles.

couloir-confluences

 

 

 

 

 

La première chose qu’on se dit en entrant dans la salle c’est « wahou ! ». On sent qu’on va passer un bon moment. Chaque visiteur est muni d’un casque individuel mais qui n’est absolument pas un audioguide. En passant devant une vidéo, le bon son se déclenche. 90% de l’exposition est basée sur de la vidéo, d’où l’importance du casque. Avoir comme seul support la vidéo est un pari très risqué. Pari réussi, la scénographie est vraiment à couper le souffle. Plongé dans le noir, on est happé par la beauté des vidéos, la magie des corps en mouvement sur les écrans. L’exposition est magnifique.

corps-rebelles-1

 

 

 

 

 

 

 

Visiter cette exposition n’est pas quelque chose que vous pouvez faire à la va-vite car vous avez dix minutes à tuer, ou que vous voulez flâner et papoter avec un ami. C’est une expérience immersive intense. On est coupé du monde. Pendant la durée de l’exposition on n’a ni envie, ni l’opportunité de parler avec d’autres personnes. Il y a presque 4 heures de vidéos, de quoi passer un bon et long moment.

Il ne faut surtout pas s’inquiéter de ne rien connaître à la danse contemporaine. Plusieurs thèmes plutôt simples et actuels sont abordés dans l’exposition :

La danse virtuose
La danse vulnérable
La danse d’ailleurs
La danse politique
La danse savante et populaire
Lyon, une terre de danse

corps-rebelles-3

Quelques panneaux explicatifs nous donnent les clés de compréhensions, mais là n’est pas l’essentiel. On n’apprend pas énormément, mais on ressent beaucoup. On écoute les chorégraphes et les danseurs parler de leur art, de leur passion avec leurs mots, avec leur corps. C’est ce qu’on attend de la danse. corps-rebelles-4

En sortant de l’exposition, on a envie de danser, de bouger son corps… et le musée à tout prévu ! En face, se trouve un lieu nommé « le studio » qui vous invite à vous vêtir d’un long manteau d’un chapeau et de bottes afin de participer, avec d’autres visiteurs, à une chorégraphie (assez simple on vous rassure) intitulée Danser Joe. Allez, lancez-vous !

corps-rebelles-5

 

 

 

 

 

 

Du 13 septembre 2016 au 05 mars 2017
86 quai Perrache, 69002 Lyon 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Expo in the City YouTube