Barbara
Barbara

Maurizio Cattelan - Le Grand Retour

  • Cattelan 1
  • Cattelan 2
  • Cattelan 3
  • Cattelan 4
  • Cattelan 5
  • Cattelan 6
  • Cattelan 7

 

Du 22 octobre 2016 au 8 janvier 2017 - Monnaie de Paris //

L’enfant terrible de l’art contemporain revient dans toute sa splendeur … ou plutôt dans toute son irrévérence ! L’exposition organisée au Guggenheim en 2011 devait être la dernière révérence de Maurizio Cattelan avant de quitter la scène, pourtant à peine cinq ans plus tard, il ne résiste pas à l’attrait du scandale et de la provocation. Cette exposition proposée au cœur de la Monnaie de Paris, la plus importante jamais réalisée en Europe, s’annonce plus déjantée que jamais. Maurizio Cattelan est partout, mais nulle part à la fois. Facétieux, drôle, grave, cynique ou potache, son visage envahit l’espace interrogeant la thématique de l’absence comme le fait d’observer un objet dont la place est ailleurs. Tout le monde le croyait disparu, il revient de plus belle, une jolie pirouette, comme il sait si bien les faire, pour répondre à sa manière à la grande question : y a-t- il une vie après la mort ? Intrigant !

Five years after All at Guggenheim NY, Maurizio Cattelan comes back to work and chooses Monnaie de Paris for his most important exhibition in Europe, the largest one since his retrospective in New York.

5 oeuvres choc de Cattelan :

  • La plus chère – Him (Lui)

Record mondial pulvérisé pour ce roi de la provocation avec sa sculpture représentant Hitler en train de prier, vendue plus de 17 millions de dollars. De dos, l’œuvre ressemblerait à un enfant agenouillé, en plein recueillement, attirant la tendresse et l’empathie, mais de face, on découvre le regard intense et la petite moustache immédiatement identifiables d'Adolf Hitler.

adolf

 

  • La plus absurde – La Nona Ora (La neuvième heure)

Séance d’humour noir avec cette sculpture grandeur nature représentant le pape Jean Paul II tué par une météorite. L’artiste a fait appel à un sculpteur du musée Grévin pour une image troublante de réalisme. Lorsque l’oeuvre fut exposée à Varsovie, un homme politique polonais tenta de vandaliser la statue "au nom de la dignité du Saint-Père". Le scandale prit de telles proportions que la directrice du musée dût démissionner.

nona-ora

  • La plus dommageable – Untitled (Enfants pendus)

En 2004, en plein cœur de Milan, pendus à un arbre séculaire, trois jeunes garçons se balancent la corde au cou, les pieds nus, abominablement réalistes. Un riverain ne supportant plus cette « torture esthétique » s’aventure alors pour tenter de décrocher l’œuvre dont la vue lui était devenue insupportable. Il chutera de plusieurs mètres, subissant alors un grave traumatisme crânien. Les autorités ont alors immédiatement évacué ses pendus, « par sécurité ».

cattelaan

  • La plus impressionnante – L.O.V.E.

Un doigt d’honneur géant de 11 mètres de haut installé face au Palais de la Bourse de Milan... Cette main érigée dans l’espace public, avec ses 4 doigts coupés, semblait prédestinée au scandale. Son nom, L.O.V.E. - Liberta (liberté) ; O : Odio (haine) ; V : Vendetta (vengeance); E : Eternita (éternité) - ne fait qu’amplifier les réactions épidermiques de ses détracteurs, qui menacèrent de déplacer leurs assemblées si la sculpture n’était pas immédiatement retirée. Chantage raté puisque la sculpture restera.

catt

  • La plus brillante – La Nona Ora (La neuvième heure)

Depuis septembre, l'artiste italien a installé un trône exceptionnel pour le musée Guggenheim de New York. Plus qu’une œuvre, cette pièce est un lieu d'aisance fonctionnel disponible pour les visiteurs qui souhaiteraient se soulager dans des toilettes en or massif…

toilettes

MONNAIE DE PARIS
Du 22 octobre 2016 au 8 janvier 2017
11 quai de Conti, 75006 - Pont-Neuf (7)
Tous les jours de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu'à 22h
Tarif : 12€ - Tarif réduit : 8€

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Barbara