Barbara
Barbara

On A Vu : "Machines à dessiner"

Jusqu'au 26 février 2017 - Musée des arts et métiers //
Vraiment pas mal 

Plongez dans l’abîme des pensées créatives de Benoît Peeters et François Schuiten, célèbres auteurs des bandes dessinées fantastiques Cités Obscures. A l’occasion de cette exposition, ils ont fait leur la collection du sublime Musée des arts et métiers, en faisant découvrir aux publics les trésors cachés de cette institution qui stimule leur imaginaire.

Machines à dessiner Schuiten

Qui n’a jamais souhaité connaître les secrets d’un esprit de génie en effervescence permanente, toujours prêt à inventer, écrire, dessiner, produire des histoires extraordinaires ? L’occasion vous est offerte avec cet évènement d’appréhender le dessin d’un point du vue technique mais surtout poétique. Le titre de l’exposition suggère ce  double sens. « Les machines à dessiner » représentent ici les outils du dessinateur (le crayon, la table à dessin…) mais aussi certains objets dont l’esthétisme donne envie de les coucher sur papier (ou sur tablette numérique !), à l’image d’un scaphandre, d’une maquette d’avion de Blériot, d’un tricycle Dion-Bouton, d’un astrolabe et bien d’autres…

machines à dessiner

machines à dessiner

Dans une pénombre qui connote le caractère fantastique et l’ingénierie du rêve, l’on s’introduit dans un vestibule au sein duquel nous est présenté un magnifique scaphandre, jamais utilisé et ressorti du fin fond des collections du musée ainsi que quelques planches inédites. Dans son prolongement, une immense espace suscite une réaction subite d’émerveillement. Entre cabinet de curiosité et musée scientifique, cette salle  est une réelle passerelle entre imaginaire et technologie. Quelques grandes vitrines renferment des objets qui semblent d’un autre monde mais dont l’étrangeté nous fascine.  Trains, avion, mappemondes, il y en a pour tous les goûts. Les tables de travail des dessinateurs sont reproduites  et suspendues, telle une création de Daniel Spoerri. Quelques vidéos retiennent notre attention, elles montrent les deux auteurs belges en plein travail, et nous permettent de découvrir l’étendue de leurs talents.

  • Machine à dessiner
  • Machine à dessiner1
  • Machine à dessiner2
  • Machine à dessiner3
  • Machine à dessiner4
  • Machine à dessiner5
  • Machine à dessiner6
  • Machine à dessiner7

 

L’ultime salle assouvit notre envie de dessiner, qui s'est réveillée dès la porte de l’exposition franchie. Feuilles, stylos, tables et lumières sont à votre disposition. Ne perdez pas cette occasion rêvée de libérer votre imagination au côté des croquis ayant servi à la réalisation du tome 2 de « Revoir Paris » fraîchement sorti.

capture8

capture9

capture10

En bref, cette exposition réussit pleinement le pari de muséifier l’imaginaire débordant de ces créateurs à l’aide d’une collection extraordinaire trop souvent sous-estimée ou méconnue. Amateurs de BD ou non, vous serez résolument passionné par l’univers des deux auteurs capables d’inventer aussi bien des villes entières que des machines hyper-sophistiquées. Une découverte adorée.

3 bonnes raisons d’aller voir cette exposition :
-pour comprendre l’envers du décor des bandes dessinées « Cités obscures » et « Revoir Paris »
-pour redécouvrir et s’émerveiller de  l’incroyable collection du musée des arts et métiers qui recèle des trésors
-pour laisser libre cours à votre imagination et dessiner tant que vous le souhaitez
Seul bémol, on vous l’accorde, il fait sombre, très sombre …

 

schuiten-et-peeters-a%c2%a6c-larrie%c2%a6cre-plan

>> Plus de visites d'expositions

Musée des arts et métiers
Jusqu'au 26 février 2017
60 rue Réaumur, 75003 – M° Arts et Métiers (3/11)
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h30
Fermé le lundi
Tarif : 8€ – Gratuit – de 26 ans

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Barbara