Né(e)s de l’écume et des rêves
Né(e)s de l’écume et des rêves

On a vu Jardins au Grand Palais

Jusqu'au 24 juillet - Grand Palais //

Les « jardins », quel vaste sujet pour une exposition (qui en plus remonte les siècles jusqu’à la Renaissance) pour nous proposer une promenade « jardiniste » des plus poétiques sur 6 siècles de création.
Ici le parcours n’est pas chronologique, ni vraiment thématique d’ailleurs. Il va donc falloir se laisser porter, flâner, s’arrêter par-ci, par-là pour butiner dans une exposition parsemée d’œuvres de toutes les époques sur 2 étages du Grand Palais. Peintures, sculptures, photographies, dessins et installations nous proposent un parcours au cœur de la richesse inspiratrice des jardins.
L’exposition nous présente évidemment de grands chefs-d’œuvre classiques très attendus, signés aussi bien de Fragonard et Dürer, que de Cézanne, Monet, Bonnard, Klimt ou Picasso. Des artistes qui chacun en leur temps ont revisité ces paysages de nature domptés par l’homme. Tantôt réalistes et précis, ou au contraire complètement abstraits et stylisés comme ce jardin vu par Matisse. Dans tous les cas, ces jardins sont une symphonie de formes et de couleurs, un hymne à la joie, comme un paradis retrouvé.
Qui dit jardin dit aussi botanique et ici vous n’y couperez pas ! Arrosoirs historiques, vidéo d’Edouard aux mains d’argent ou de l’Arroseur arrosé, en passant par les premiers herbiers, ou planches encyclopédiques peintes à la main pour recenser des centaines d’espèces de plantes et de fleurs. Regardez ces tableaux qui illustrent les plantes de l’époque, les numérotant et annotant leur espèce. Regardez aussi ce travail de sculpture impressionnant, ces plantes sont en papier, en cire ou en verre, et sont réalisées avec une précision impressionnante pour l’époque.
Dans ce vaste panorama jardiniste, ne vous étonnez pas aussi de découvrir des broches et autres diadèmes recouverts de diamants en formes de fleurs, des bijoux extraordinaires inspirés de la beauté de cette nature. Une xylothèque d’échantillons de bois, il s’agit d’une bibliothèque réunissant les différentes espèces connues à l’époque. Une frise de plus de 10m de long déroulant les photographies des plus beaux jardins du monde, avec une perspective digne de celles des plus grands jardiniers. Un échantillonnage de 100aines de terres de Loire par l’artiste Koichi Kuritura, soigneusement prélevées et traitées jusqu’à en extraire la pure couleur naturelle, une terre souvent foulée au pied qui reprend sa place au centre de cette œuvre monumentale. Ou encore cette fontaine de jouvence revisitée par Jean Michel Othoniel, logée dans un écrin sur mesure pour le Grand Palais.
Une exposition, vous l’aurez compris, plutôt bucolique.

Grand Palais
Du 15 mars au 24 juillet 2017
3 avenue du Général Eisenhower, 75008 - M° Franklin D. Roosevelt (1/9)
Du mercredi au lundi de 10h à 20h
Nocturne le mercredi jusqu’à 22h
Fermé le mardi
Tarif : 11€ - Tarif réduit : 8€

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

LE LAC

On a vu Le Lac Des Cygnes au Palais des Congrès

Jusqu'au 18 février 2018 -  Palais des Congrès // Ce ballet a été créé il y a plus de 140 ans. Mais ce qu’on ignore c’est que pendant 20 ans, c’était un flop. Le ballet a donc été repensé avec une…

ARTOFRIDE_preview

On a vu Art of Ride à la Galerie HEGOA

Jusqu'au 17 mars 2018 - Galerie HEGOA //  Alors je ne sais pas si vous êtes motards, mais même si vous n’y connaissez rien, vous risquez fortement d’adorer l’exposition Art of Ride à la Galerie…

ANGE L (1)

On a vu Ange Leccia au Centre des Arts

Jusqu'au 15 avril 2018 - Centre des Arts d'Enghien-les-bains // On se rend au Centre d’Art d’Enghien les Bains, le plus grand pôle culturel dédié aux technologies dans l’art qui nous ravit avec sa…

PLOSSU2

On a vu l'exposition Bernard Plossu à l'Abbaye de Flaran

Jusqu'au 18 mars 2018 - Abbaye de Flaran // Direction l’une des plus belles abbayes cisterciennes de France, l’abbaye de Flaran, le site le plus visité du département du Gers. Une abbaye…


Né(e)s de l’écume et des rêves