fbpx
Messmer
Messmer

On a vu Kimonos, Au bonheur des dames, au Musée Guimet

Jusqu'au 22 mai 2017
Musée Guimet //

Le kimono fait son grand défilé au musée Guimet. Ici on va plonger dans 5 siècles d’histoire d’un vêtement qui est bcp plus qu’une tenue, c’est véritablement un marqueur social et culturel, qui nous en dit bien plus qu’il n’y parait sur l’histoire du Japon. Des samouraïs aux courtisans, des jeunes filles à l’aube de leur mariage aux artisans textiles, le kimono est bien plus qu’un vêtement, c’est un art.

Cette exposition, elle regorge de trésors, avec notamment ces kimonos de la mythique maison Matsuzakaya, fondée en 1611, qui sont exposés pour la première fois en Europe.

150 kimonos,  magnifiquement conservés, très fragiles à la lumière, datant de la fin du XVe siècle au milieu du XIXe, qui ont quitté l’archipel, c’est une première.

Des kimonos qui nous parlent de la place de la femme dans la société japonaise, qui nous parlent de mode, de statut et de codifications sociales.

Une étoffe d’exception longtemps réservée aux femmes, mais pas que. Et ici on va vous apprendre à décoder le langage tenu secret de ces vêtements d’apparat d’exception. Comment savoir s’il est destiné à un homme ou à une femme ? Pour quelle occasion il est conçu ? Pour quelle saison ? Pour quelle caste ? Regardez un peu ces motifs, chacun a une symbolique, rien n’est laissé au hasard. La chauve-souris est symbole de longévité, les fleurs de pruniers sont des porte-bonheur, les camélias, pivoines et fleurs de cerisiers annoncent un renouveau…

Devant ces kimonos, on se croirait devant des peintures, ce sont de véritables œuvres d’art.  Et quand on y pense, c’est pas si étonnant, le kimono est une toile, au sens propre du terme. Et cette exposition en fait remarquablement la démonstration, nous plongeant dans un univers de délicatesse, de fragilité mais aussi de préciosité.

Préciosité justement, en fin d’exposition, le kimono historique laissera place aux impressionnantes créations contemporaines des plus grands couturiers, parmi eux JP Gaultier, Dior, Galliano, Saint Laurent ainsi que de créateurs de mode japonais comme Kenzo Takada ou Yohji Yamamoto.

  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet
  • Vue exposition Kimono musee Guimet

 

Musée Guimet
Jusqu’au 22 mai 2017

6 place d'Iéna, 75016 - M° Iéna (9)
Du mer. au lun. de 10h à 18h
Fermé le mar.
Tarif : 9,50€ - TR : 7€

>> Plus de vidéos d'expos

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Mohamed Bourouissa vignette

On a vu l'exposition Mohamed Bourouissa, Urban Riders au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Jusqu'au 22 avril 2018 -  Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris // Mohamed Bourouissa c’est un peu le bad boy de l’art, celui qui s’intéresse à tout ce qui peut déranger la société, les dealers…

vignette youtube FAUTRIER

On a vu Jean Fautrier au Musée d'Art Moderne

Jusqu'au 20 mai 2018 -  Musée d'Art Moderne de la ville de Paris //  Il n’est pas anormal que vous ne connaissiez pas bien Jean Fautrier. Un oubli qu’entend bien réparer le Musée d’Art moderne de…

FESTIVAL CIRQUE

On a vu le Festival du Cirque de demain

Du 1er au 4 février 2018 -  Cirque Phénix // Ça fait presque 40 ans que ce festival mondial a lieu. On pourrait le comparer un peu à des Jeux Olympiques du Cirque. Ici ce ne sont que des prodiges…

Atae Yuki, Maison de la Culture du Japon

On a vu Atae Yûki à la Maison de la Culture du Japon à Paris

Du 9 février au 3 mars 2018 - Maison de la Culture du Japon à Paris // Atae Yuki n’est pas un artiste ordinaire… Cet artiste star du Pays du Soleil Levant est peu connue en France, et la Maison de…


Messmer