La chaine Expo in the City
La chaine Expo in the City

Ida Tursic & Wilfried Mille

Fondation d'Entreprise Ricard
Du 23 mai au 1er juillet 2017 //

Le Bichon et la Madone

Le texte « Le primat de la perception » par le philosophe Maurice Merleau-Ponty semble être devenu la matière du travail quotidien de Ida Tursic et Wilfried Mille. Forme instable de la présence et du temps, la perception est ce don singulier du voyant où le visible se fait vision, où le monde se donne à lui-même un point de vue. Pour Tursic et Mille, faire est avant tout penser, définir la manière dont ils fabriquent et pensent en peinture. « Enfants des médias », leurs aquarelles et leurs gravures recyclent des images préexistantes extraites de magazines, de films et de sites internet. Peintures géométriques, images pornographiques vintages, stéréoscopiques en 3D, glamours, apocalyptiques… Autant de catégories différentes avec toujours un travail de la couleur et de la composition technique, abstraite et figurative à la fois. Déjà avec son titre, l’exposition révèle leur éclectisme avec la coexistence de deux sujets, le Bichon qui est une race de chien et la Madone, le plus classique des sujets picturaux. Le premier est réalisé comme un tableau dans le tableau et le deuxième, peint puis brûlé, défigure l’image préalablement choisie. On retrouve aussi un de leurs thèmes de prédilection, Hollywood, ce mont Olympe sur lequel on fabrique les icônes d’aujourd’hui. Ils présentent cette fois une peinture XXL qui figure les ruines du panneau Hollywood, peintes à même les murs de l’atelier. Déjà donc deux œuvres symboliques du mythe hollywoodien déchu. La première, The Back of the Sign transposait dans le champ de la peinture une reproduction photographique anonyme ayant illustré des articles de presse sur un fait divers tragique : le suicide d'une jeune actrice, Peg Entwistle, qui s'était jetée du sommet de la lettre H du panneau de Hollywoodland à Los Angeles, en 1932.
Une peinture résolument complexe oscillant entre l’acte de peindre et l’industrie des images.

Ida Tursic and Wilfried Mille have been interrogating the contemporary overload of images and their relation to pictorial representation, questioning their reproduction, circulation and disappearance.

Fondation d’Entreprise Ricard
Du 23 mai au 1er juillet 2017

12 rue Boissy d'Anglas, 75008 - M° Concorde (1/8/12)
Du mar. au sam. de 11h à 19h - Fermé le lun.
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

GEP_Xu Zhen1

Xu Zhen

Du 18 mai au 29 juillet 2017 - Galerie Perrotin // Civilisation Figure incontournable de la nouvelle génération d’artistes chinois, Xu Zhen a la fibre provocatrice.  Une tonalité intimement liée à la…

brancusi2

L'Atelier Brancusi

Jusqu'au 30 juin 2017 - Galerie de l'Atelier Brancusi // Constantin Brancusi est sans aucun soute l’un des sculpteurs les plus célèbres du XXème siècle. Comme tous les sculpteurs, son atelier est un…

huilesurtoile-paz-corona-galerielesfillesducalvaire2

Paz Corona - Psychanalyse artistique

Du 17 mai au 17 juin 2017 Galerie Les Filles du Calvaire // Paz Corona, peintre française d’origine chilienne, nous livre une série inédite de toiles aux multiples visages. Pour cette exposition,…

VaseKasvu-GalerieCaroleDecombe-ExtraORdinaire

ExtraORdinaire - Une Rive Gauche étincelante

Du 18 mai au 3 juin 2017 Galeries du Carré Rive Gauche // Le Carré Rive Gauche fête ses 40 ans et veut les célébrer dans la démesure. L'événement porte le nom « extraORdinaire » et va habiller les…


La chaine Expo in the City