MAM
MAM

Bernard Pierre Wolff - L’incohérence du réel

Maison européenne de la photographie
Du 28 juin au 27 août 2017 //

Bernard Pierre Wolff, c’est un talent brut. C’est une envie de créer qui jaillit, soudain, au cours d’un voyage au Maroc en 1950, alors qu’il était menuisier. Un voyage qui le change, et lui donne envie d’immortaliser l’éphémère, le laid et l’oubliable, et de l’élever au rang d’art. Un voyage qui lui donne envie d’user de sa sensibilité et de son empathie, et de créer pour s’engager. Ses clichés s’inscrivent à première vue dans le photojournalisme, traditionnels et sans couleur. Mais, tout comme Henri Cartier-Bresson, c’est l’œil de l’artiste qui donne un nouveau souffle à son œuvre. C’est cet œil perçant, qui cherche l’éclat dans le monde grisâtre, à l’affut du détail, de l’instant décisif. Tout comme Henri Cartier-Bresson, il a lui aussi traversé le monde à la recherche des oubliés de l’art, ceux que l’on ne représente pas, qui se fondent dans le banal et les murs des villes. Dans les scènes de vie capturées par Wolff, il y a une volonté d’organisation, une envie d’insuffler du sens à l’absurdité du monde, d’imposer une cohérence au désordre du réel et susciter l’ordre. C’est un travail draconien, où l’homme et son appareil ne font qu’un, où l’œil et l’objectif créent une ligne de mire au centre de laquelle se dessine une histoire. Wolff voyage beaucoup durant sa brève carrière, et de son art tout en finesse et volupté, il dresse des souvenirs ineffables de l’Inde, du Japon, et bien évidemment de New York, où il a vécu durant plus de vingt ans. Des clichés criants de justesse, à la recherche de la perfection des lignes et du cadre, entre création et obsession.

Bernard Pierre Wolff's depictions of cities from the United States, Japan or India are masterpieces of composition and lines, each carefully framed to capture even the smallest details that caught the artist's eye. Come discover the work of his lifetime and the precision that made his reputation.

Maison européenne de la Photographie
Du 28 juin au 27 août 2017

5/7 rue de Fourcy, 75004 – M° Saint Paul (1)
Du mer. au dim. de 11h à 20h – Fermé lun. et mar.
Tarif : 8 € - Tarif réduit : 4,5 €

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

© Nicolas Clauss

Endless Portraits - Nicolas Clauss

Le Centquatre Paris - Jusqu’au 6 août 2017 // Arrêt sur image Photos ou vidéos ? Difficile de définir les œuvres de Nicolas Clauss. Le principe semble pourtant simple : un visage immobile devant…

Autophoto à la Fondation Cartier à partir du 19 avril 2017

Autophoto

Jusqu'au 24 septembre 2017 - Fondation Cartier // Une Muse d'acier Le rêve d’indépendance, la soif d’aventure, le désir de liberté, c’est ce que l’automobile promet de rendre accessible à tous…

© Mark Shaw / mptvimages.com

Mark Shaw

Jusqu’au 3 septembre 2017 - Galerie MR14 // Un œil nouveau La haute couture selon Mark Shaw, c’est un monde de défilés. Un monde doré rempli de silhouettes qui paradent, vêtues des plus beaux…

Renato D'Agostin_7439_Houston, Texas-1_Courtesy Galerie Thierry Bigaignon

Renato d’Agostin - 7439

Jusqu’au 9 septembre 2017 -  Galerie Thierry Bigaignon // On the road again L’image que l’on se fait du road trip américain est bien souvent caricaturale. De grandes étendues de désert de part et…


MAM